Grève de la faim d'un instituteur à Guéret : la visite ministérielle s'avère payante

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Beriou

Au lendemain de la visite de Vincent Peillon en Creuse, Thomas Faillon et son épouse viennent d'apprendre la bonne nouvelle : ils ont obtenu un poste dans le département.

Voilà 5 ans que le jeune instituteur et son épouse, elle aussi enseignante, attendaient que leur situation ubuesque se débloque.
Formé à Mayotte, le couple avait enseigné pendant un an sur l'île avant d'être rapatrié en métropole, à cause de graves difficultés d'adaptation.
Depuis, installés en Creuse, ils demandaient inlassablement leur mutation, que l'académie de Mayotte refusait inexplicablement de leur accorder.

Hier matin, Thomas Faillon a tenté le tout pour le tout. Alors que le ministre de l'éducation était en déplacement dans le département, il a entamé une grève de la faim en campant, symboliquement, devant l'inspection académique.
L'instituteur a pu échanger quelques mots avec le ministre.
Et cet après-midi, c'est le maire de Guéret, Michel Vergnier, qui est venu lui annoncer la bonne nouvelle : lui et son épouse auront une classe en Creuse, dans quelques jours.

Thomas Faillon, professeur des écoles au micro de Jean-René Lavergne :