Lutte contre les déserts médicaux : un centre de fabrication de prothèses installé en Creuse

Un nouveau centre paramédical a ouvert ses portes à Guéret. Il fabrique des prothèses sur mesure. Les patients n'auront plus à se déplacer en dehors du département.

Christian Bourcy a été amputé d'une jambe en 2002. Le début d'un parcours difficile, compliqué par le fait qu'il habite en Creuse, à quelques kilomètres de Guéret.
"Au début, j'ai appelé à Limoges. Mais après, j'ai tout arrêté, je suis resté huit ans sans rien faire. J'en avais ras la casquette, comme on dit".

Christian fait partie de ces patients creusois qui, pour être pris en charge, devaient jusque-là se déplacer à Limoges, Châteauroux ou Montluçon.

Pour lui, comme pour beaucoup d'autres, l'ouverture d'un centre paramédical à Guéret, tenu par un orthopédiste-prothésiste, a changé les choses.
Spécialisé dans le maintien à domicile, ce centre propose à la vente divers équipements : fauteuil, corsets, béquilles...
Il fabrique aussi des prothèses et orthèses sur mesure.

Julien Pernot est le seul professionnel du département à proposer ce service, relativement chronophage : "Rien que pour la fabrication d'une prothèse, il faut compter une journée. Mais entre la prise de moulage et la livraison, il faut caler 3 à 4 rendez-vous avec le patient, sur un mois-et-demi", explique-t-il.

Julien Pernot travaillait jusqu'ici à Montluçon, tout en habitant en Creuse. C'est ainsi qu'il a été sensibilisé aux difficultés posées par l'absence de certains services médicaux : "Je voyais bien qu'il y avait un réel besoin d'être présent sur le territoire".
Mais sa présence en Creuse ne résout pas tous les problèmes, car le nombre de médecins habilités à prescrire ces prothèses est - lui - en baisse constante.
La problématique du désert médical reste bien prégnante en Creuse.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société