"On manœuvre au milieu de la population civile" : le quotidien des habitants de Guéret bouleversé par un entraînement militaire

Depuis vendredi 8 mars et jusqu’à mercredi 13 mars 2024, le 2ᵉ régiment d'infanterie de la Légion étrangère s'entraîne pour la première fois, en Creuse et ce lundi 11 mars, dans la ville de Guéret. 800 soldats et 120 véhicules investissent la capitale creusoise de 7h du matin à 20h.

Des tirs dans la ville de Guéret. Des centaines d’hommes en uniforme courant dans les rues, on se croirait en guerre. Heureusement, il s’agit d’un entraînement dans lequel les militaires tirent à blanc. Pour la première fois, le 2ᵉ régiment d'infanterie de la Légion étrangère s’exerce à Guéret. "L’an dernier, on était dans le Puy-de-Dôme. C’est la deuxième année que nous opérons en Creuse et dans une ville aussi grande que Guéret", explique le Lieutenant Guillaume Legrand, Officier communication, 2ᵉ Régiment Étranger d'Infanterie. 

Six jours d’entraînement en conditions réelles

Depuis vendredi, 800 soldats, 120 véhicules dont 40 blindés opèrent dans un triangle géographique situé entre Bourganeuf, Aubusson, Felletin et Guéret. Ce lundi 11 mars 2024, c’est le point d’orgue. Les soldats "s’emparent de Guéret tenue par deux compagnies ennemies." Ce matin, les combats ont commencé au sud de la cité creusoises dans les quartiers de Pommeil et au-dessus de l’hôpital. Objectif : prendre la ville quartier par quartier, du sud vers le nord.

Pour eux, s’entraîner hors des camps est essentiel.

Tactiquement, c'est important, parce que les phases de combat en zone urbaine, c’est très technique. On va retrouver beaucoup d’angle, trois dimensions avec des étages. Il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte. On manœuvre au milieu de la population civile, on doit prendre en compte les propriétés privés et un certain nombre de données que nous ne connaissons pas forcément dans les camps militaires.

Lieutenant Guillaume Legrand

Officier communication 2e Régiment Etranger d'Infanterie

Dans la rue, des curieux dont un mordu parti des Vosges, à 0h de chez lui pour venir jusqu’à Guéret observer l’exercice : "Je suis passionné par tout ce qui est véhicule militaire. Dès qu’il y a un exercice, j’y vais. C’est toujours impressionnant. On voit l’armée comme on veut la voir. Les gens se posaient des questions sur notre armée, et là, on voit qu’on en a une qui tient la route.

Guéret continue à être le théâtre des opérations durant trois jours. Pour achever ces répétitions, mercredi, place Bonnyaud, les militaires présenteront aux Creusois leur matériel et répondront à toutes les questions.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité