Le médecin de Bénévent-l'Abbaye en Creuse quitte la commune au bout d'un an

La commune avait fait appel à un cabinet de recrutement pour le faire venir.
Mais en dépit d'un important effort financier, le médecin roumain est reparti exercer sous d'autres cieux.
Les habitants ont l'impression de s'être faits gruger.

Départ du médecin de Bénévent-l'Abbaye en Creuse un an après son arrivée malgré les efforts de la commune. Reportage : Marielle Camp, Nicolas Chigot, Antonio Dos Santos. Intervenants : André Mavigner, maire de Bénévent l'Abbaye ©France 3 Limousin
Cette histoire illustre parfaitement la difficulté des petites communes rurales qui souhaitent conserver un médecin.

Le maire de Bénévent-l'Abbaye a l'impression de s'être fait avoir.
C'est à grand frais que la commune avait recruté son médecin roumain : 130 000 euros pour un cabinet médical et un appartement, plus 10 000 euros qu'il a fallu verser à une agence de recrutement, entendez, un cabinet de chasseurs de tête.

Moins d'un an après son arrivée le praticien est reparti : un véritable "mercenaire" de la médecine accusent certains habitants ecoeurés.

Depuis quelques mois c'est une véritable épidémie de médecins comètes qui frappe la Creuse. Des médecins qui profitent des avantages offerts par la sécurité sociale, visiblement plus intéressés par leurs honoraires que par la santé de leurs patients.

Un peu d'espoir pour les bénéventins condamnés à faire des kms pour se faire soigner : pour remplacer le praticien roumain, leur maire aurait trouvé un couple de médecins d'origine camerounaise ... qui ne devrait pas arriver avant le mois de septmebre prochain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société aménagement du territoire