Le meurtrier présumé de Théo devant les assises de la Creuse

Théo avait 19 ans quand il a été tué d'un coup de fusil le 20 août 2016 / © crédit famille
Théo avait 19 ans quand il a été tué d'un coup de fusil le 20 août 2016 / © crédit famille

Le 20 août 2016, à Chambon-sur-Voueize, le jeune Théo, 19 ans, était tué devant chez son père à Chambon-sur-Voueize, d'un coup de fusil. A partir de ce lundi 21 janvier et durant quatre jours, son meurtrier présumé devra répondre de son acte devant la cour d'assises de la Creuse. 

Par France Lemaire

Le drame du 20 août 2016 a bouleversé les habitants de la commune de Chambon-sur-Voueize, dans le sud-est de la Creuse.

Ce jour-là, alors que Théo, 19 ans, en vacances chez son père, fume devant son immeuble, un voisin le tue d'un coup de carabine.

La tragédie se déroule en partie sous les yeux du petit frère de Théo, âgé de 15 ans. 
 

 

Tué pour "un mauvais regard"


Devant la cour d'assises de la Creuse, le meutrier présumé de Théo, un homme de 67 ans, détenu depuis les faits, a quatre jours pour expliquer le contentieux de voisinage qui l'opposait au père du jeune homme, les mots échangés avec sa victime et surtout pourquoi il est remonté chez lui et a saisi son fusil de chasse

A la gendarmerie où il s'est rendu après le drame pour se dénoncer, il a parlé d'un mauvais regard de Théo
 

L'accusé risque 30 ans de réclusion criminelle


Cet après-midi, à la barre, les faits ont été relatés, tels qu'ils figurent dans l'ordonnance de mise en accusation du parquet général

Alors que l'accusé prend place dans sa voiture ce 20 août 2016 vers 13h, il constate qu’il est regardé avec insistance par Théo. Il redescend de son véhicule. Échanges de mots, altercation vive mais sans coups, puis l'accusé remonte à son appartement et redescend avec l’arme.

Il menace Théo, lui demande de partir, le jeune homme refuse, le coup de feu part. A 10 centimètres du thorax de Théo, qui meurt d'une hémorragie. Un coup de feu involontaire d'après l'accusé.

Le jeune frère de la victime, alors âgé de 15 ans, a filmé les faits précédents le tir, depuis la fenêtre de l'appartement de son père. L'accusé, décrit par l’enquête comme acariâtre, nerveux, ne supportant pas la contradiction, lui aurait dit "tu arrêtes de filmer ou je vais t'envoyer au cimetière".

L'accusé encourt 30 ans de réclusion criminelle. 

 
Le meurtrier présumé de Théo devant la justice
Le 20 août 2016, à Chambon-sur-Voueize, dans le sud-est de la Creuse, Théo, 19 ans était tué d'un coup de fusil, ebs de l'immeuble où habitait son père. Le meurtrier présumé, un voisin, comparaît depuis ce lundi 21 janvier devant la cour d'assises de la Creuse. Intervenants dans le reportage : Morgane Gancedo-Martinez, la soeur de Théo ♦ Roselyse Benyakar, la mère de Théo ♦ Virginie Turpin, l'avocate du père de Théo ♦ Richard Laurent, l'avocat de la mère, du frère et de la soeur de Théo ♦ Philippe Lefaure, l'avocat de l'accusé - Isabelle Rio, Jean-Marie Arnal et Chantal Ddsc













 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus