Les petits paradis du Limousin : Crozant, aimé des peintres

Durant tout l'été, France 3 Limousin vous fait découvrir ses coups de cœur touristiques en vidéos. Dans la Creuse, Crozant, remarquable par son paysage et son histoire a donné son nom à une école de peinture, en partie portée par l'impressionniste Claude Monet.


 
Les vestiges de la forteresse de Crozant
Les vestiges de la forteresse de Crozant © France Télévisions

On l'aperçoit au loin sur son éperon rocheux : la forteresse de Crozant surplombe la Creuse et son affluent la Sédelle.

La forteresse de Crozant

Les vestiges de la forteresse laissent imaginer la place occupée par le site au moyen-âge. A cette époque, un immense fort s'étalait sur plus de 400 mètres. Aujourd'hui, il reste trois tours.

Ces trois tours sont des tours rondes qui étaient très novatrices pour le début du XIIIe siècle et qui ont été construites très vraisemblablement par les Lusignans.

Liliane Chevalier de l'association de sauvegarde du patrimoine - décembre 2018

Au XIXe siècle, George Sand ne tarit pas d'éloges sur Crozant. 

Tout y enflamme l’imagination… tout y serre le cœur.

George Sand

Conquise par les paysages, la romancière entraine des peintres dans son sillage. 

L'école de Crozant

Le plus illustre d'entre eux est sans contexte l'impressionniste Claude Monet. Qui n'arriva jamais jusqu'à Crozant.

Installé chez son ami le poète Maurice Rollinat, il peint une série de 23 toiles à Fresselines entre le début du mois de mars et la fin du mois de mai 1889. Mais le mauvais temps l'empêche d'aller jusqu'à Crozant, où il rêve pourtant de se rendre.. 

En 1893, Armand Guillaumin s'installe dans la commune. Il fait partie des peintres qui ont initié ce mouvement de peintures sur paysage que l'on a appelé "l'école de Crozant". 

Paysage à Crozant
Paysage à Crozant © France Télévisions

D'autres ont suivi, tous émerveillés par les paysages. Eugène Alluaud, Paul Madeline, Léon Detroy.

Un tableau de Francis Picabia intitulé "Paysage de la Creuse" peint à Crozant a même été vendu 960 000 euros en décembre dernier. Un véritable coup de projecteur sur l'école de Crozant. 

L'hôtel Lépinat

Armand Guillaumin, ou Francis Picabia ont séjourné à l'hôtel Lépinat. Aujourd'hui, transformé en "Centre d’interprétation du Patrimoine",  une exposition retrace l’histoire des peintres de la Vallée de la Creuse, entre 1830 et 1930. 

Actuellement, l'hôtel Lépinat propose une exposition sur Paul Madeline

 

Les petits paradis du Limousin : Crozant et la rigole du diable

Terre de légendes

La Creuse fourmille de légendes liées à ses paysages granitiques, si bien racontées par George Sand. 

L'histoire ne dit pas si elle est passée par la "Rigole du Diable" près du lac de Vassivière, mais le lieu l'aurait certainement inspirée ! 

La roche du Diable
La roche du Diable © France Télévisions

Située sur la haute vallée du Thaurion, la rigole du diable est parsemée de galets et blocs rocheux. L'un d'eux attire plus particulièrement l'attention : la roche du Diable. Elle tient son nom d'une légende

La roche du Diable

Un vieux moine de Châtain, connu dans tout le pays pour sa sainteté, fit appel au diable pour construire un canal de dérivation... la suite de l'histoire est à écouter dans la rigole du Diable

Un site qui dans les années 60 encore a défrayé la chronique locale... les habitants y ont aperçu un animal bien étrange... A savourer sans modération dans les pépites de la doc

 

l

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature peinture culture art histoire patrimoine idées de sorties sorties et loisirs