Débat pour les élections agricoles 2019 en Limousin [REVOIR DIMANCHE EN POLITIQUE]

Les représentants des listes FDSEA 87, Coordination rurale 87, Confédération paysanne 87 et Modef 23 ont débattu sur le plateau de France 3 Limousin / © F3 Limousin
Les représentants des listes FDSEA 87, Coordination rurale 87, Confédération paysanne 87 et Modef 23 ont débattu sur le plateau de France 3 Limousin / © F3 Limousin

Exploitants, salariés et retraités ont jusqu'au 31 janvier 2019 pour élire leurs représentants aux chambres d'agriculture. Si la FDSEA reste majoritaire en Limousin, d’autres forces montent en puissance comme la Coordination rurale, la Confédération paysanne et le Modef. 

Par Annaick Demars

Plus de 50 000 électeurs (exploitants, salariés ou retraités) sont appelés à voter du 14 au 31 janvier 2019 pour élire leurs représentants dans les chambres d’agriculture de la Haute-Vienne, de la Creuse et de la Corrèze. Un mandat de 6 ans qui est aussi un test pour la représentativité des syndicats. 

Les élections se font par voie postale ou, pour la première fois, par voie électronique.


Quelles sont leurs propositions pour le monde agricole ?
Quel sera leur rôle au sein des chambres d’agriculture ?
Dimanche en Politique ouvre le débat dimanche 20 janvier 2019. Annaïck Demars reçoit :
  • Régis Desbordes, liste « S’unir pour notre avenir » apparentée FDSEA-JA 87
  • Bertrand Venteau, liste « Avec vous, il est temps de rendre l’agriculture aux agriculteurs » présentée par la Coordination rurale 87
  • Francky Chatignoux, tête de liste Modef (mouvement de défense des exploitants familiaux) en Creuse
  • Frédéric Lascaud, liste d’ouverture soutenue par la Confédération paysanne 87 
Au menu des débats : les revenus des agriculteurs, la loi Egalim, le glyphosate et les pesticides, mais aussi l'omnipotence de la Fdsea dénoncée par les trois autres syndicats. En Haute-Vienne comme en Creuse, ces formations s'engagent d'ailleurs toutes à faire "un audit des finances de la chambre d'agriculture" si elles sont élues.

En Haute-Vienne, le scrutin pourrait être serré, la Coordination rurale espérant faire mieux qu'aux dernières élections en 2013 (elle avait été battue de 70 voix seulement par la Fdsea). Preuve de cette tension entre les deux syndicats, cet échange autour du montant du budget de la chambre en Haute-Vienne :
 
Les avis divergent sur le montant du budget de la chambre d'agriculture 87...
Tensions entre la Fdsea 87 et la Coordination rurale 87 - F3 Limousin - A. Demars / Arnaud Lalanne




POUR REVOIR L'ENSEMBLE DU DEBAT :
 
Dimanche en Politique spécial élections agricoles (janvier 2019)
Annaïck Demars reçoit des têtes de liste des 4 syndicats agricoles en lice en Limousin - F3 Limousin - A. Demars / Arnaud Lalanne

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus