Crâne et corps découverts dans le nord Deux-Sèvres : autopsies et examens pratiqués ce jeudi

Le parquet de Niort a enfin décidé de communiquer à la suite de la découverte d'un crâne puis d'un corps de femme dans un étang de Saint-Martin-de-Sanzay (Deux-Sèvres). Une conférence de presse est même annoncée vendredi.

L'étang de Saint-Martin-de-Sanzay lors des recherches.
L'étang de Saint-Martin-de-Sanzay lors des recherches. © Antoine Morel
L'étang des Deux-Sèvres dans lequel un crâne humain avait été découvert dimanche par un pêcheur renfermait également le corps d'une femme immergée avec sa voiture, qui a été extraite mardi par les gendarmes, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

"Aucun lien formel ne peut être établi en l'état" entre les deux affaires, le crâne et le corps découverts dans l'étang de la Ballastière, près de Saint-Martin-de-Sanzay, dans le nord des Deux-Sèvres, a précisé le parquet de Niort dans un communiqué publié mercredi soir.

"Des autopsies et examens seront pratiqués dans l'après-midi de jeudi afin d'apporter des précisions sur ces deux découvertes", a ajouté le parquet, soulignant que le corps découvert dans la voiture n'a pas été  identifié à ce jour.


L'enquête ouverte dimanche depuis la découverte du crâne pour "recherches des causes de la mort" est dirigée par le parquet de Niort qui a indiqué qu'il ne communiquerait de nouveau que vendredi, une fois connus les premiers résultats des examens médico légaux.

C'est un pêcheur qui avait extrait le crâne, plutôt petit, avec sa ligne et épuisette, et avait aussitôt appelé les gendarmes. Ces derniers, avec l'aide de plongeurs, avaient, dès lundi, commencé à sonder le plan d'eau d'environ 10 hectares pour retrouver d'éventuels autres restes humains.

Lundi, les plongeurs et enquêteurs de la gendarmerie des Deux-Sèvres ont découvert dans l'eau une Citroën Berlingo de couleur claire dans lequel se trouvait le corps, qui a été extrait mardi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers