• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Deux-Sèvres : le plus grand site français de méthanisation est installé à Combrand

Le site de méthanisation de Combrand près de Bressuire dans les Deux-Sèvres. / © Anne-Marie Baillargé/ France Télévisions
Le site de méthanisation de Combrand près de Bressuire dans les Deux-Sèvres. / © Anne-Marie Baillargé/ France Télévisions

La plus grande ferme de méthanisation de France se trouve dans le nord des deux-Sèvres, à Combrand près de Bressuire. Elle est installée au cœur d'une région d'élevage, au plus près des matières premières dont elle a besoin pour fonctionner : le fumier et la paille.

Par Christine Hinckel

Ce nouveau site est en activité depuis huit mois et vient d'être inauguré. Il s'agit du premier site d'injection de biométhane dans le réseau de GRTgaz, l'un des leaders européens du transport de gaz naturel. Il permet de produire l'équivalent de la consommation énergétique annuelle de 2.500 foyers à partir des 45 000 tonnes de fumier qui lui parviendront chaque année. 
Le stockage du fumier avant la méthanisation. / © Anne-Marie Baillargé/ France 3
Le stockage du fumier avant la méthanisation. / © Anne-Marie Baillargé/ France 3


Le fumier transformé en gaz

La méthanisation a pour objectif de fabriquer du gaz à partir des résidus de l'agriculture, fumier et paille. Son principe est basé sur la dégradation des matières organiques par des bactéries, le tout réalisé en l'absence d'oxygène.
Première étape, il faut mélanger les résidus d'élevage fournis par les agriculteurs partenaires avec des bactéries. Ensuite, ce sera à elles de travailler.

"Une fois le mélange réalisé, il est injecté dans les digesteurs alors les bactéries qui sont à l'intérieur vont produire du gaz.Ce gaz est récupéré et stocké dans le gazomètre avant d'être épuré et injecté dans le réseau." explique Pascal Pipet de la société Gazsteam qui gère l'unité de Combrand.

Le gazomètre où est récupéré le gaz produit par la méthanisation. / © Anne-Marie Baillargé/ France Télévisions
Le gazomètre où est récupéré le gaz produit par la méthanisation. / © Anne-Marie Baillargé/ France Télévisions

Trente agriculteurs deux-sèvriens ont rejoint le projet et fournissent fumier et paille. Ils peuvent ainsi se créer un complément de revenus et récupérer les résidus de la méthanisation pour fertiliser leurs champs. Car le processus de dégradation dû à la méthanisation produit deux rejets :  du gaz, bien entendu, mais aussi un résidu riche en matière organique, le digestat.


Un gaz 100% renouvelable

La méthanisation se développe à travers toute la france, elle permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce à la valorisation des déchets, la réduction de l'utilisation des énergies fossiles et des engrais chimiques.
L'objectif "ambitieux" que la société GRTgaz affiche est celui d'un gaz "propre" à l'horizon 2050. 

"L'objectif est de passer d'un gaz importé, d'un gaz fossile à un gaz qui soit 100% renouvelable et produit en france." affirme Anthony Mazzenga, le directeur gaz renouvelables à GRTgaz. 


Le traitement des odeurs fait également partie des préoccupations pour la mise en place d'un tel site. Il faut savoir que les émissions d'odeurs sont limitées car le fumier est traité en milieu hermétique et dans un bâtiment clos. Alain Caillaud, le porteur du projet de Combrand, affirme qu'un huit mois de fonctionnement, il n'a reçu aucune plainte. De plus, l'usine est installée dans un endroit très peu peuplé.


Les explications du fonctionnement en vidéo du site de méthanisation de Combrand avec la reportage d'Anne-Marie Baillargé, Asma Mehnana et Philippe Ritaine :
Deux-Sèvres : le site de méthanisation de Combrand
Le plus grand site de méthanisation de France a été inaugurée à Combrand près de Bressuire dan sle nord des Deux-Sèvres. Reportage d'Anne-Marie Baillargé, Asma Mehnana et Philippe Ritaine Intervenants : Pascal Pipet, Responsable logistique de la société Gazsteam, Alain Caillaud, Porteur du projet méthanisateur Gazsteam, Jean-François Poupin, Eleveur de bovins et Anthony Mazzenga, Directeur gaz renouvelables à GRT Gaz


 

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus