• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Deux-Sèvres : deux joueurs du tournoi de Tennis “Futures” de Bressuire soupçonnés de matches truqués entre 2015 et 2018

Le tournoi de tennis "Futures" de Bressuire perturbé par des soupçons de matches truqués. (photo d'illustration) / © France 3
Le tournoi de tennis "Futures" de Bressuire perturbé par des soupçons de matches truqués. (photo d'illustration) / © France 3

Depuis hier, des soupçons de matchs truqués ont été révélés en marge du tournoi de tennis de Bressuire. Deux joueurs français engagés dans le tournoi "Futures" ont été placés en garde à vue au commissariat de Thouars pour des faits antérieurs au tournoi deux-sévrien.

Par Christine Hinckel

Jules Okala et Mick Lescure, classés entre la 300ème et la 500ème place mondiale, ont été interpellés hier matin, mardi 15 janvier, à leur hôtel à Bressuire par la brigade des courses et des jeux alors qu'ils devaient disputer un match en double hier et en simple ce mercredi à 16 heures. Ils ont été placés en garde à vue. Jules Okala doit à nouveau être entendu ce mercredi matin au commissariat de Thouars. Les soupçons portent sur des tournois professionnels disputés entre 2015 et le printemps 2018 en France et à l'étranger..

Ils sont soupçonnés d'avoir participé à un réseau de matchs truqués portant sur les paris et visant à influencer l'issue des rencontres. Selon nos informations, une somme d'argent serait proposée à certains joueurs engagés dans des tournois intermédiaires  pour perdre le deuxième set. Les paris seraient alors concentrés sur ce set dont l'issue serait faussée avec un score fixé à l'avance.

Les joueurs soupçonnés ont perdu leur matches d'hier par forfait et ne joueront pas à nouveau ce mercredi en simple dans ce tournoi "Futures" accueillant une quarantaine de tennismen et doté de 15 000 dollars (environ 13 000 euros). Mick Lescure, âgé de 25 ans, a été formé au Pôle France de tennis au CREPS de Poitiers.


Un réseau à l'échelle mondiale

Selon nos confrères de Stade 2 et du journal "L'Equipe", ces soupçons de trucage s'inscrivent dans un cadre plus large à l'échelon mondial.

Des dizaines de joueurs de toutes nationalités, dont de nombreux Français, auraient été corrompus pour des sommes autour de 3 000 euros par match. Ce réseau nommé "Maestro", du surnom du principal suspect, un homme d'origine arménienne vivant en Belgique, interpellé en juin dernier aurait agi depuis plusieurs années.

Ces trucages semblent toucher en priorité des tournois de divisoin intermédiaire et pour de nombreux observateurs, cette pratique de la corruption peut s'expliquer en partie par les niveaux de salaire touchés par les joueurs de 2ème et 3ème division.

"Cette pratique est très répandue dans les tournois "Future" car les joueurs n'ont pas les moyens de vivre. Un joueur qui est 5 ou 600ème mondial est un très bon joueur de tennis et il gagne entre 25 et 30 000 euros par an ce qui couvre à peine ses frais de déplacements" explique le journaliste sportif de France Télévisions, Thierry Vildary.

T.Vildary : "Les joueurs de 2ème et 3ème division n'ont pas les moyens de vivre".
Thierry Vildary. Journaliste à France Télévisions

Reportage de François Bombard, Stéphane Bourin et Christophe Pougeas. Intervenants : Yannick Mertens, joueur belge classé 522ème à l'ATP. Alain Moreau, vice-président de la Fédération Française de Tennis. Pierre-Jean Drouillard, président du tennis club de Bressuire.
2 joueurs du tournoi de tennis de Bressuire soupçonnés de matches truqués.
François Bombard, Stéphane Bourin et Christophe Pougeas.




 

Didier Bily, champion de France de 50 m handisport

Les + Lus