Drame d'Azay-le-Brulé (79) : le présumé meurtrier mis en examen à Poitiers

Une information judicaire a été ouverte par un juge d'instruction de Poitiers contre un homme de 27 ans. Cédric Durivault est considéré comme l'auteur présumé du meurtre survenu samedi soir pendant un repas familial dans un petit village des Deux-Sèvres et vient d'être mis en examen.

Cet homme s'est emparé d'un couteau pendant un repas familial pour porter un coup qui a été fatal à son cousin, David Fenioux, un artisan âgé de 36 ans. Le procureur de la République de Poitiers a estimé que la violence du coup de couteau asséné dans la région du coeur indiquait un geste volontaire de la part de son auteur, selon nos confrères de La Nouvelle République.

Pendant sa garde à vue, le présumé meurtrier avait indiqué avoir fait l'objet de moqueries et de sarcasmes de la part de son cousin, ce qui aurait déclenché son geste qu'il disait regretter. Après sa mise en examen, Cédric Durivault a été placé en détention à la maison d'arrêt de Niort alors que les résultats de l'autopsie sont attendus dans la journée.

Ce drame s'est noué en fin de soirée samedi dernier alors qu'une raclette réunissait une quinzaine de convives dans la maison du père de Cédric Durivault installé dans le hameau de Mautré, sur la commune d’Azay-le-Brûlé (79). Le Samu appelé en urgence n'a jamais pu réanimer le cousin du jeune homme, David Fernioux, marié et père de de famille.

Le village qui compte à peine une centaine d'habitants est en état de choc après ce faits divers qui touche une famille connue pour sa tranquillité.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité