Cet article date de plus de 4 ans

BRM : la justice prononce la liquidation de l'entreprise, ruinée par une arnaque au "faux président"

Il n'y aura donc pas eu de miracle pour les 41 salariés de BRM, victime il y a quelques mois d'une arnaque au président.  Le tribunal de commerce de Niort a prononcé ce midi la liquidation de l'entreprise bressuiraise.

© la Nouvelle République / MaxPPP
La liquidation judiciaire c'est ce qu'avait requis la semaine dernière le procureur de la République.
BRM, spécialisée dans la fabrication de mobilier dans le bocage bressuirais, pourra exister encore deux mois avant sa fermeture définitive le temps pour quelques salariés, de terminer les commandes.

À la lecture de la décision du tribunal,  Alain Levasseur, délégué CFE CGC dans l'entreprise a déclaré que cette décision "sans surprise" est  néanmoins "une grosse déception" pour les quarante-deux salariés.
Alain Levasseur, délégué CFE CGC chez BRM, à la lecture de la décision du tribunal.
Alain Levasseur, délégué CFE CGC chez BRM, à la lecture de la décision du tribunal. © Cl. Massé, FTV

Victime d’une arnaque, dite « au président », l’entreprise a été extorquée de 1,6 millions d’euros en septembre dernier. Un escroc s’était fait passer pour le dirigeant de l’entreprise en usurpant son identité par courriels. Cette escroquerie avait contraint la société BRM à se déclarer en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce de Niort.

La société employait 45 personnes avant l’affaire. L’enquête concernant le détournement de fonds est toujours en cours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société économie