Deux-Sèvres : les tumulus de Bougon, témoins des rites funéraires du néolithique, attirent de nombreux visiteurs

Dans les Deux-Sèvres, la nécropole de Bougon comprend six tumulus. / © France Télévisions
Dans les Deux-Sèvres, la nécropole de Bougon comprend six tumulus. / © France Télévisions

C'est un des sites parmi les plus visités des Deux-Sèvres. La nécropole préhistorique de Bougon est un site exceptionnel en raison de son état de conservation mais aussi par son âge. 

Par Christine Hinckel

Les six tumulus de Bougon, construits plus de 4.000 avant notre ère pour certains, font partie des plus anciens sites mégalithiques de l'ouest de la France. Ils ont été érigés par les hommes du néolithique et nous sont parvenus dans un état de conservation exceptionnelle. Le plus souvent, les pierres des tertres ont été réutilisées au fil du temps et il ne reste à l'endroit de la sépulture préhistorique que les mégalithes. Ce n'est pas le cas dans la campagne deux-sèvrienne de Bougon.

Plusieurs morts dans chaque tumulus

A l'intérieur de chaque tumulus se cache une chambre funéraire desservie par un couloir. Lors de la découverte du site à la fin du 19ème siècle, de nombreux cadavres ont été retrouvés dans chaque tombe, une quinzaine environ par tumulus.

Dans ces tombes, on trouvait des personnages privilégiés dont on a encore un peu de difficultés à comprendre quel était le critère de sélection mais on trouvait des hommes, des femmes et des enfants. Des recherches actuelles sur l'ADN ont tendance à démontrer que ce serait plutôt des familles.
- Elaine Lacroix, directrice du musée des Tumulus de Bougon.

Les hommes du néolithique déposaient leurs morts sur le côté, en position fœtal, sans les enterrer. Les corps étaient couchés à même le sol et étaient entourés d'offrandes.

Les recherches scientifiques et historiques continuent aujourd'hui encore sur le site mégalithique. Antoine Laurent, chercheur au CNRS, effectue des relevés pour réaliser un modèle en 3D de l'ensemble des monuments et en connaître les dimensions exactes.

Il n'existe que des plans anciens des mégalithes
- Antoine Laurent, chercheur au CNRS

Dans chaque tumulus, l'agencement des pierres sèches et des mégalithes est étudié avec minutie et apporte des informations importantes sur les techniques de construction et les rites funéraires des hommes du néolithique.
A l'intérieur d'un des tumulus de Bougon. / © France Télévisions
A l'intérieur d'un des tumulus de Bougon. / © France Télévisions

17.000 visiteurs en 2018

Le premier tumulus a été découvert en 1840 et le site est devenu propriété du département des Deux-Sèvres dès la fin du 19ème siècle. Plusieurs périodes de fouilles vont se succéder pour conduire à la mise au jour des six tumulus que nous connaissons aujourd'hui. En 1993, un musée consacré à la préhistoire a été construit à proximité du site mégalithique. L'ensemble fait partie des sites qui attirent le plus de visiteurs dans les Deux-Sèvres. En 2018, 17.000 personnes sont venus découvrir les tumulus de Bougon.

Découvrez ces tumulus en image dans le reportage de Dominique Laveau et Louis Claveau

Les tumulus de Bougon







 

Sur le même sujet

Les + Lus