Intempéries. La vigilance orange “inondations” maintenue dans les Deux-Sèvres malgré la décrue

Au Vieux-Pont à Niort, la Sèvre niortaise a nettement baissé et se situait samedi matin en dessous de sa cote de débordement. / © Clément Massé, France Télévisions
Au Vieux-Pont à Niort, la Sèvre niortaise a nettement baissé et se situait samedi matin en dessous de sa cote de débordement. / © Clément Massé, France Télévisions

Même si la décrue de la Sèvre niortaise est amorcée à Niort et que les riverains du quai de Belle-île ont pu rentrer chez eux, le département est maintenu sous surveillance "crues". 

Par E. Gérard avec Clément Massé

La décrue de la Sèvre niortaise se poursuit ce samedi matin à Niort. Après avoir inondé les quais du centre-ville hier matin et être montée jusqu'à 12,77 mètres, la rivière est retournée dans son lit. Elle se situe actuellement en-dessous de sa ligne de débordement de 12,34 mètres, bien en-dessous de la crue record de 1995 (13,6 mètres).

Un retour à la normale dans la ville est donc amorcé, a constaté ce matin le conseil de crise qui s’est tenu en mairie en présence des services techniques, du maire et de l’officier de liaison de Sdis79.
Quai de Belle Île à Niort, les habitants ont été invités à rentrer chez eux. / © Clément Massé, France Télevisions
Quai de Belle Île à Niort, les habitants ont été invités à rentrer chez eux. / © Clément Massé, France Télevisions
Toutes les barrières interdisant la circulation dans seize rues de la commune ont été levées.

Les riverains du quai de Belle-île ont pu rentrer chez eux. Ils avaient en effet été invités à quitter leur domicile hier soir et à dormir chez des proches par précaution. La plupart avait de toute façon choisi de rester chez eux.

Une habitante du quartier indique que l'eau est arrivée au niveau du bas de sa porte mais sa maison est restée au sec.

Nous avons eu peur que l’eau rentre mais elle est restée dans le jardin. Heureusement.
- Une riveraine

Dans les jardins familiaux, l'eau a en revanche tout inondé ; la terre sera longue à s'assécher au grand dam des usagers qui s'impatientent. 
"Je n’ai pas encore pu accéder à ma cabane de jardin, il y a encore un peu trop d’eau" nous confie Mouloud Djoudi.

J’ai peur pour ce que j’ai à l’intérieur de ma cabane, le terreau les outils… Je vais attendre encore un peu que l’eau finisse de redescendre. 
- Mouloud Djoudi, usager des jardins familiaux 

À Niort, la décrue est amorcée
Reportage de Clément Massé, Pascal Simon et Martine Sitaud. Intervenants : Laurent Audé, directeur de prévention des risques majeurs et sanitaires à la Ville de Niort ; Jean-Pierre Benoist, riverain ; Mouloud Djoudi, riverain.
Le département des Deux-Sèvres reste toujours ce samedi midi placé en vigilance orange "inondations". Dans son dernier bulletin, Vigicrues indique que la tendance est à la baisse sur tous les tronçons de la Sèvre niortaise. La crue est considérée comme "significative pour la saison". 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus