• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Itinéraire bis à Ensigné dans les Deux-Sèvres

Le château de La Commanderie à Ensigné (79) / © France Télévisions
Le château de La Commanderie à Ensigné (79) / © France Télévisions

C'est dans un tout petit village des Deux-Sèvres qu'Itinéraire bis nous emmène cette semaine. Nous prenons la direction d'Ensigné, 290 habitants, à la frontière de la Charente-Maritime.

Par Caroline Hubert

À Ensigné se trouve un château médiéval en cours de rénovation par ses nouveaux propriétaires, mais aussi et surtout un artiste ferronnier exceptionnel.

Patrick et Bénédicte Durand sont propriétaires du château d'Ensigné depuis treize ans et y vivent à l'année. Bénédicte raconte l'histoire de sa demeure. Le manoir est vendu aux Templiers en 1254, puis aux Hospitaliers en 1313. Le domaine d’Ensigné restera sous la protection des Hospitaliers jusqu’à la Révolution. Le dernier Commandeur Hospitalier remet les clés de la Commanderie à la municipalité et s'exile en Angleterre. Ensuite, la bâtisse est vendue comme bien national à la famille Gilles qui la conserve jusqu'en 1929.

En principe le château n'est pas ouvert à la visite, mais la famille Durand fait une petite exception pour les associations et les Journées Européennes du Patrimoine. À cette occasion, une fête médiévale est organisée.

Ensuite, notre équipe de reportage se rend à l'atelier Ferraille qui a été initié par un artiste local : Max Quiard. Il est maintenant à la retraite et passe l'intégralité de ses journées dans sa forge. Son père était Maréchal Ferrand. Il a commencé à forger dès l'âge de cinq ans et depuis, cette passion ne l'a jamais quitté. Il travaille sur des thèmes qui l'intéresse : la musique, le cinéma, le sport... la culture en général. Chaque oeuvre raconte une histoire. 
Max Quiard, meilleur ouvrier de France en ferronnerie / © France Télévisions
Max Quiard, meilleur ouvrier de France en ferronnerie / © France Télévisions

C'est un vrai bonheur de voir le métal se transformer, se déplacer sous le marteau.

confie Max Quiard.

J'essaie de mettre de la poésie dans mon travail.

Max nous montre la pièce qui lui a permis de remporter le concours du Meilleur Ouvrier de France en 1994. Il en est fier puisque c'est l'aboutissement de deux ans et demi de travail. Cela représente environ sept cent cinquante heures de travail.
 
Itinéraire bis à Ensigné dans les Deux-Sèvres
Un reportage de Frédéric Cartaud, Thomas Chapuzot, Manuel Naudin et Martine Sitaud ; Intervenants : Patrick et Bénédicte Durand (propriétaires du château de La Commanderie) et Max Quiard (ferronnier d'art)


 
© France Télévisions
© France Télévisions

Sur le même sujet

Poitiers : Mercy et Joy, victimes de la prostitution, survivent grâce à des bénévoles et aux associations

Les + Lus