Niort. Un poids lourd se renverse sur l'autoroute A83 et laisse échapper ses 40 veaux

Ce mardi soir vers 22h20, une remorque s’est renversée sur l’A83 aux environs de Niort. Elle contenait 40 veaux qui se sont échappé. Pour des raisons de sécurité, l’axe routier a été coupée jusqu'à 15h30 dans les deux sens, le temps de localiser et de gérer les bovins.
 

© Stéphane Bourin - France Télévisions

Où sont passés les veaux ? Depuis ce mardi soir, gendarmes, agriculteurs et vétérinaires tentent une mission peu commune pour rouvrir l’axe de l’A83 bloqué (dans les deux sens).

Ce mardi, vers 22 h 20, une remorque s’est renversée « pour une raison indéterminée » précise Vinci Autoroutes. L’accident s’est produit sur les voies de l’A83 direction Niort entre Niort ouest (sortie n°9) et Niort nord (sortie n°10). A bord de la remorque, 40 veaux qui en ont profité pour prendre la poudre d’escampette. Le chauffeur, lui, est indemne.

Des drones pour localiser les veaux

Très vite, la circulation a été coupée dans les deux sens. "Tant que la sécurité n’est pas garantie, les voies seront coupées", indique Vinci Autoroutes. C’est pour cela qu’à midi, aujourd’hui 24 juin, l’axe était toujours bloqué. Il reste toujours à localiser une dizaine de bovins.

Au total, c'est une trentaine de personnes qui se mobilisent pour rétablir la situation. Vinci Autoroutes dirige les opérations avec la gendarmerie, un lieutenant de louveterie et une vétérinaire. Ils sont appuyés par un hélicoptère des forces de l'ordre.

"Nous avons mis à disposition un drone pour améliorer la localisation des veaux. L’objectif est de les ramener dans le calme à l’aire de la Chateaudrie où une bétaillère est stationnée et récupère les animaux au fur et à mesure", indique Vinci Autoroutes.

La criculation a été rétablie à partir de 15h30.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers animaux nature insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter