Dordogne : une ferme pour sauver les poules pondeuses industrielles

Emily avec l'une des 1400 poules pondeuses industrielles déjà sauvées et replacées / © F3 Nouvelle Aquitaine
Emily avec l'une des 1400 poules pondeuses industrielles déjà sauvées et replacées / © F3 Nouvelle Aquitaine

A Nantheuil, un couple recycle des poules pondeuses industrielles pour leur offrir une seconde vie.
Après un séjour à la ferme pour les remettre en forme, elles sont vendues à des particuliers qui devront en prendre soin.
En moins d'un an d'activité, Emily et Stéphane ont déjà placé 1400 poules.

Par V.D.

Emily n'est pas végétarienne mais cette britannique installée en Dordogne est sensible à la souffrance animale.
Avec son mari, ils ont décidé d'offrir une seconde chance aux poules qui arrivent en fin de cycle dans les élevages en batterie.

Pour leur éviter de finir à l'abattoir après seulement 18 mois d'exploitation, Emily et Stéphane accueillent ces poules "en petite forme" dans leur ferme à Nantheuil.

Après quelques semaines, elles retrouvent une vie de poule "normale" explique Emily Koebel :

Celle-ci a eu la chance de pas mourir mais maintenant ça va bien prendre un mois pour qu'elle refasse ses plumes.

Au secours des poules pondeuses d'élevage.
Un reportage de Bertrand Lasseguette et Florian Rouliès. Montage Sophie Giraud.


 

"La ferme des poules heureuses"


Ce travail est quasi bénévole pour ce couple qui vit dans la précarité.
A six euros la poule vendue, Emily et Stéphane ne rentrent pas vraiment dans leurs frais.

Mais la générosité prime à la "Happy hens farm", en français la ferme des poules heureuses.

Après un à deux mois à la ferme, les poules sont vendues, mais pas à n'importe qui explique Stéphane Koebel :

On veut connaître la taille des terrains où les poules vont être accueillies, si elles ont un enclos ou si elles ne vont pas être mangées explique Stéphane Koebel

Une partie des 80 volatiles dernièrement arrivés à "la ferme des poules heureuses" / © F3 Nouvelle Aquitaine
Une partie des 80 volatiles dernièrement arrivés à "la ferme des poules heureuses" / © F3 Nouvelle Aquitaine


 

1400 poules déjà placées


En moins d'un an d'activité, Emily et Stéphane ont placé ainsi 1400 poules chez des particuliers.
Ces animaux, capables encore de faire de beaux oeufs, pourront vivre jusqu'à 6 ans, parfois 12 ans pour certaines races.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus