Les 20 agriculteurs poursuivis pour dégradations à Sarlat relaxés ce mardi

Fabien Joffre, président de la FDSEA 24 sous tension le 21 novembre dernier lors de l'ouverture du procès / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï
Fabien Joffre, président de la FDSEA 24 sous tension le 21 novembre dernier lors de l'ouverture du procès / © France 3 Périgords - Philippe Niccolaï

"- C'est un soulagement !" Le cri du coeur de Fabien Joffre, président de la FDSEA de Dordogne après la relaxe des vingt agriculteurs accusés de dégradations le 20 août 2015 dans des grandes surfaces de Sarlat

Par Pascal Faiseaux

La tension était montée progressivement chez les 20 agriculteurs. Ils étaient accusés d'avoir commis plusieurs types de dégradations lors de manifestations "musclées" dans des grandes-surfaces de Sarlat le 20 août 2015. A l'époque les agriculteurs dénonçaient la politique de dumping de la grande distribution sur les produits laitiers et la viande, effectuée sur leur dos.

Deux mois avec sursis requis


Ulcérés, 200 éleveurs avaient investis les grandes surfaces, déversé du lisier sur des parkings, et lâché des porcelets dans les rayons... La réaction ne s'est pas faite attendre, un jeune agriculteur avait été placé en garde à vue et les grandes surfaces Lidl, Leader Price et Casino avaient porté plainte, rejointes par le parquet de Bergerac. Une vingtaine d'agriculteurs avait ensuite comparu le 21 novembre dernier devant le tribunal de Bergerac qui rendait aujourd'hui son jugement. Le parquet avait requis deux mois avec sursis à l’encontre des prévenus.
Si les parties civiles ont bien été déclarées recevables, elles ont été déboutées de leurs demandes. Les agriculteurs ont donc été relaxés.

- La cause agricole a été entendue !


Joint par téléphone, Fabien Joffre se dit soulagé. Il apprécie également que le tribunal ait été sensible à la cause agricole et aux difficultés qu'elle traverse.


► Le rappel des faits lors de notre précédent reportage

Sur le même sujet

Georges Ridoin

Les + Lus