Carpocapse, le nouveau ver qui nuit aux noix

La bestiole n'est pas désagréable, un petit papillon nocturne et délicat. Mais sa larve jusqu'alors défavorablement connue des pommiculteurs s'attaque désormais aux noix, et ça fait mal !

Caractéristique, ce petit trou signe le passage de sortie du ver, c'est en fait une chenille, du carpocapse
Caractéristique, ce petit trou signe le passage de sortie du ver, c'est en fait une chenille, du carpocapse © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Delphine Roussel-Sax
Cydia Pomonella, un joli nom pour un assez joli lépidoptère. Mais depuis quelques années ce petit papillon de 20 mm donne des sueurs froides aux nuciculteurs du sud de la Dordogne. C'est que, contre son habitude, l'animal ne se contente plus de percer pommes et poires, il s'attaque désormais aux noix.
Le carpocapse sous sa forme ailée est facilement identifiable, corps oblong, voire conique et couleur marron-grise, c'est un papillon crépusculaire. Ne vous y trompez pas, la tête et les yeux sont à gauche
Le carpocapse sous sa forme ailée est facilement identifiable, corps oblong, voire conique et couleur marron-grise, c'est un papillon crépusculaire. Ne vous y trompez pas, la tête et les yeux sont à gauche

Les taux de perte sont encore limités, on parle de 10 à 15 % selon les parcelles, mais le phénomène semble gagner en ampleur. Le processus est connu. Entre mai et septembre, lorsque la température dépasse les 15°, la femelle fécondée pond ses oeufs sur les feuilles, les tiges ou l'œil des fleurs fécondées. Petite chenille devenue papillon, la génération suivante pond ensuite sur des fruits sains.

C'est le ver dans la pomme que tout le monde connaît, qui signe son départ par des déjections autour d'un petit trou dans la peau, et dans le fruit par un ravage au niveau des pépins. La larve sort ensuite se réfugier sous un bout d'écorce ou dans le sol, prête à l'action pour le printemps suivant.
Cette noix a-t-elle été victime ou non d'un carpocapse ? La présence de petits fils de la larve à l'intérieur du fruit est généralement révélatrice
Cette noix a-t-elle été victime ou non d'un carpocapse ? La présence de petits fils de la larve à l'intérieur du fruit est généralement révélatrice © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Pascal Tinon

Réchauffement climatique favorable au ravageur

L'une des explications de ce changement de moeurs alimentaire de la pomme aux noix, c'est la douceur prolongée qui permet à l'animal de se reproduire non pas deux, mais trois fois pendant la belle saison. Davantage de papillons, ça signifie plus de diversification alimentaire, et la nécessité de trouver un garde-manger tardif dans la saison. Cette troisième reproduction se révèle souvent la plus dévastatrice.

Autre motif, la disparition des prédateurs naturels. Chauve-souris, mésanges, ces gros consommateurs de papillons sont victimes de la raréfaction des espèces. Leurs proies naturelles ont donc le champ (de noyer) libre. 

Enfin, les petits producteurs tentent désormais de réduire au maximum leurs traitements phytosanitaires, entraînant le retour des insectes utiles, et des autres.

Virus, bactéries

L'agriculture conventionnelle utilise un insecticide la carpovirusine, une préparation issue d'un virus s'attaquant à l'animal, ou bien des formules à base de bactéries. Mais au vu des retombées environnementales des insecticides, de plus en plus de petits producteurs préfèrent tenter des solutions alternatives.
Cette noix peut encore être sauvée, la chenille n'a pas pu pénétrer la coque, mais ce n'est malheureusement pas toujours le cas
Cette noix peut encore être sauvée, la chenille n'a pas pu pénétrer la coque, mais ce n'est malheureusement pas toujours le cas © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Delphine Roussel-Sax

Des odeurs, des impuissants et de la colle

Parmi elles, jouer sur la sexualité. On utilise pour cela des pièges à phéromones qui saturent l'air ambiant de signaux olfactif. Les reproducteurs s'y perdent et cela perturbe le cycle de reproduction.

Autre solution, plus ciblée, disposer ces phéromones sur des bandes engluées. Scotchant.
L'autre solution jouant également sur le cycle reproducteur, c'est le lâcher de mâles stériles. Ces messieurs faisant en vain leur office, les femelles non fécondées ne donnent pas naissance à des bébés chenille ravageuses.

À ces méthodes, on peut ajouter la cueillette sélective précoce des fruit porteurs de la chenille, la dissémination de nématodes prédateurs, la pulvérisation d'une infime couche protectrice de sucre et enfin, une méthode souvent oubliée, le chaulage.
 
Dans la pomme, le passage du carpocapse ne passe pas inaperçu, les ravages sont bien caractéristiques
Dans la pomme, le passage du carpocapse ne passe pas inaperçu, les ravages sont bien caractéristiques © France 3 Périgords - Florian Rouliès & Delphine Roussel-Sax

Chaux devant

Souvenez-vous, ces arbres au tronc mystérieusement recouvert de blanc décoraient nos campagnes. Un remède de grand-père qui a presque totalement disparu malgré son efficacité. L'application d'un badigeon de chaux a de multiples avantages. Appliqué au coeur de l'hiver et au début du printemps, il lutte contre les champignons et les insectes divers. Pour la culture bio, la chaux vive étant interdite, on peut utiliser de l'argile, de la cendre ou bien de la craie.
 
Le carpocapse, ravageur de la pomme, s'attaque aux noix ©France 3 Périgords
Le poids de la noix en Périgord
Le Périgord produit environ 10 000 tonnes de noix par an dont plus de 95% en app origine protégée. Des productions de taille raisonnable, 1500 producteurs se partagent 7 500 hectares. Et la production va croissante, 1500 ha ont été plantés au cours de 10 dernières années.
4 variétés se partagent l'aop,  dont trois sont des purs enfants du pays qui continuent à être produites localement, la Corne, Marbot et Grandjean sont nées dans le Bassin de production "Périgord". La star incontestée reste néanmoins la Franquette qui a conquis les 4 départements concernés par l'AOP. 
En savoir plus sur le site noixdupérigord
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature agro-alimentaire agriculture économie