Geneviève Callerot, 102 ans, agricultrice, romancière, résistante, chevalier de la légion d'honneur

Geneviève Callerot est née à Paris en 1916. Pendant la 1ère guerre mondiale, comme François Mitterrand, Yehudi Menuhin ou Françoise Giroud... A 102 ans, la romancière en est à son 6ème roman à succès. Attachée à La Double où elle vit depuis 98 ans, elle vient d'être décorée de la légion d'honneur...
Geneviève Callerot en août 2018, à 102 ans l'agricultrice romancière résistante vient de recevoir la légion d'honneur
Geneviève Callerot en août 2018, à 102 ans l'agricultrice romancière résistante vient de recevoir la légion d'honneur © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Pascal Tinon
Geneviève Callerot, l'agricultrice romancière de 102 ans ©France 3 Périgords


Geneviève Callerot, 102 ans, est une femme de terroir. Sa vie, elle l'a passée à Ste Aulaye au coeur de la Double depuis 98 ans. Un Périgord où sa famille était venue fuir les affres de la première guerre mondiale. Elle y suivra une éducation à domicile dispensée par sa mère jusqu'à ses 14 ans.

Dans la maison familiale, elle sera rattrapée par la deuxième guerre mondiale. En juin 40, la ligne de démarcation est à quelques encablures de sa propriété. Avec son père et sa soeur elle aidera 200 personnes, blessés de guerre britanniques et américains ainsi que des juifs à franchir cette ligne. Ce qui lui vaudra trois semaines de détention en octobre 42.

En 1956, la guerre enfin oubliée, elle devient agricultrice à Saint-Aulaye où elle achète sa maison avec son mari Jean. Le couple pratiquera toutes les activités de la terre. Mais Geneviève n'oublie pas la passion pour l'écriture qui lui est venue à l'adolescence. 

Ce ne sera qu'à 67 ans pourtant, en 1983, que paraîtra son premier ouvrage "Les cinq filles du Grand-Barrail".  Premier ouvrage, premier succès, 15 000 exemplaires seront vendus. Suivront "Treize grains de maïs", "Quatre sons de cloche",  "l'Etang des trois Jules",  "la demoiselle du Château" et "Deux filles sous la botte"

Et c'est à 102 ans (seulement) le 14 juillet dernier que la paysanne romancière résistante obtiendra la Légion d'Honneur du ministère de la Culture. Une récompense que la modeste centenaire a pensé décliné dans un premier temps avant de l'accepter. 

Quant au secret de sa longévité, elle l'attribue à son exercice physique régulier, et à la volonté qui l'a toujours habitée de rendre le monde meilleur ...
A 102 ans l'agricultrice écrit son 7ème roman
A 102 ans l'agricultrice écrit son 7ème roman © France 3 Périgords - Elsa Arnould & Pascal Tinon

► Revoir notre précédent sujet

​​​​​​​
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs littérature culture livres