Geneviève Callerot, retraitée agricole périgourdine, romancière, et...centenaire

Elle cultive toujours son potager, un sceau dans une main, sa canne dans l'autre, conduit encore son tracteur et travaille à son 6ème roman. Geneviève Callerot, 100 ans, vit dans la Double, à Ste Aulaye depuis 96 ans. Une femme de coeur, impressionnante de vitalité.

Par CA

Son secret ? une activité physique quotidienne, avec l'entretien de son jardin, et une volonté de faire le bien autour d'elle, "de rendre le monde plus beau" nous confie cette centenaire qui réfléchit à raconter les clefs de sa longévité dans un sixième ouvrage. 

Elle nous reçoit chez elle dans la Double, où sa maison trône au milieu d'un terrain parfaitement entretenu. Geneviève a travaillé la terre toute sa vie, trait les vaches, gavé les canards, avant de se mettre à écrire pour de bon. Une passion qui s'est révélée chez elle dès l'adolescence.

Son premier livre, "Les cinq filles du Grand-Barrail", est édité en 1983. Elle a alors 67 ans. 15 000 exemplaires seront vendus. Suivront "Treize grains de maïs", "Quatre sons de cloche",  "l'Etang des trois Jules" et "la demoiselle du Château" sorti en 2014. 

"Je ne suis jamais allée à l'école" nous avoue t-elle. "Mon père refusait de nous mettre en pension car il avait été trop malheureux interne à Paris. Ma mère, qui avait son brevet supérieur, avait le droit de nous enseigner. Elle l'a fait jusqu'à mes 14 ans". 

Geneviève est aujourd'hui membre de l'association des écrivains paysans dont elle a été une militante active.

Regardez le reportage de Bruno Ardoin et Nicolas Pressigout : 

Geneviève Callerot, retraitée agricole, romancière et centenaire
Installée dans la Double en Dordogne depuis 96 ans, elle a toujours travaillé la terre avec son mari. Elle a commencé à écrire à 63 ans. Elle travaille à son 6ème roman...






Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus