Reconstitution du meurtre d'Ildiko Peers de Nieuwburg

Ce mardi les enquêteurs ont procédé à la reconstitution du meurtre de la comtesse hongroise qui avait défrayé la chronique mi-février 2016. Un employé avait par la suite été arrêté. Il reste le principal suspect

Le portrait d'Ildiko Kavupary disparue à Mauzac-et-Grand-Castang en 2016 dont le corps a été retrouvé le 31 mars 2017.
Le portrait d'Ildiko Kavupary disparue à Mauzac-et-Grand-Castang en 2016 dont le corps a été retrouvé le 31 mars 2017. © France 3 Aquitaine
Elle avait disparu subitement à la mi-février 2016 de sa résidence de Mauzac-et-Grand-Castang en Dordogne. Ildiko Peers de Nieuwburgh, 77 ans, une comtesse hongroise proche de la famille impériale des Habsbourg restait introuvable. Jusqu'à ce que les enquêteurs mettent la main sur son meurtrier présumé. 
L'homme, Emmanuel Bouscaillou avait travaillé en tant que jardinier pour la vieille dame. Interpellé, il sera par la suite mis en examen pour meurtre, et aurait avoué aux enquêteurs. C'est dans un bois proche de l'habitation où il aurait enterré sa victime que s'est effectué la reconstitution judiciaire aujourd'hui. Elle devrait permettre aux enquêteurs de reconstituer l'ensemble de cette macabre affaire


▼Notre sujet lors de l'interpellation du suspect ci-dessous



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter