• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Périgueux : l'arrêt anti-mendicité suscite des réactions partagées

La police municipale de Périgueux chargée de faire respecter l'arrêt anti-mendicité dans les rues de l'hypercentre cet été / © France 3 Périgords - Margaux Dubieilh & Camille Michelland
La police municipale de Périgueux chargée de faire respecter l'arrêt anti-mendicité dans les rues de l'hypercentre cet été / © France 3 Périgords - Margaux Dubieilh & Camille Michelland

La semaine dernière, la mairie de Périgueux a pris un nouvel arrêté interdisant la mendicité dans l'hyper-centre pendant la période estivale. Ce n'est pas une première et les réactions sont à nouveau partagées sur cette initiative.

Par Pascal Faiseaux

Pas de raison que la Ligue des droits de l'Homme et les collectifs citoyens n'attaquent pas cet arrêté en 2019, comme elles l'avaient fait en 2014 et 2015. Des plaintes qui avaient abouti à leur annulation en 2016 pr le tribunal administratif de Bordeaux.

Ces trois dernières années, le Maire de Périgueux s'était donc abstenu. Mais visiblement il n'avait pas lâché l'affaire pour autant. Une posture censée rassurer les acteurs du tourisme de la ville, et une population attentive à sa tranquillité. 88 mains courantes déposées l'an dernier pour des faits de mendicité justifieraient d'ailleurs cette attitude selon le communiqué municipal.

Cet arrêté vise à interdire la mendicité, surtout auprès d'une population de touristes à Périgueux pendant l'été. La période, depuis le 15 mai au 31 août, et le secteur de l'hyper-centre touristique délimitent les contours dans lesquels les policiers municipaux sont appelés à veiller à éviter les actes de "mendicité aggressive"  au nom de la tranquillité et de la salubrité publique.
L'arrêté anti-mendicité de Périgueux
Depuis le 15 mai jusqu'à la fin de l'été, la mendicité est interdite dans l'hyper-centre de Périgueux. Une décision municipale qui ne fait pas l'unanimité mais justifiée par le Maire par un soucis de tranquillité et de salubrité publique - France 3 Périgords - Margaux Dubieilh & Camille Michelland

 

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus