"La tenue de cow-boy n'est pas forcément nécessaire" : la country, indémodable et populaire, fait danser les foules

Sur la piste, des danseurs de tous âges et dans tous les styles. Retour en images sur les demi-finales du championnat de France de danse country qui se sont déroulées à Périgueux les 20 et 21 avril.

Cent cinquante compétiteurs, des fourmis plein les jambes et des papillons dans le ventre : ils étaient nombreux à avoir le trac, lors de ces demi-finales du championnat de France de danse country à Périgueux. Née au XVIIe siècle, en Angleterre, comme son nom l'indique, puis partie à la conquête du Far West, la danse country a fait le tour du monde, sans épargner la France.

Country bleue, blanche, rouge

Le premier club de country français a été créé en 1979. Il y en aurait aujourd'hui plus de 2000 et le nombre de pratiquants se compterait en millions. Désormais, même dans les plus petits villages hexagonaux, on se trémousse au son de la musique country dans les bals éponymes. Les clubs pullulent, vous en trouverez quelques-uns ici.

Danse populaire

À Périgueux, la crème de la discipline concourrait ce week-end du 20 et 21 avril, toutes catégories représentées, du débutant aux experts. Bien sûr, on a pu voir quelques chapeaux western, des gilets à frange ou des Santiags, mais pas seulement. Car la country s'est ouverte à d'autres horizons.

"C'est une discipline qui plaît parce qu'on peut danser seul, il n'y a pas nécessité d'avoir un partenaire. La tenue de cow-boy n'est pas forcément nécessaire", explique Maxence Gerbauld, le coordinateur national country in line de la Fédération Française de Danse.

Le sujet France 3 Périgords - Florian Rouliès & Anne-Laure Meyrignac :

Melting-pot

Et de fait, La country se danse à présent sur tous les types de musique que l'on peut adapter à l'exercice, la valse, le cha-cha-cha, la musique irlandaise, le rock, la pop ou même le tango. Il existe plus de 2 000 chorégraphies, et le répertoire ne cesse d'augmenter. De quoi séduire toutes les catégories, et tous les âges. Comme Patricia,  76 ans, dossard n° 107, une sémillante danseuse qui bout d'impatience avant d'entrer en piste.

La finale aura lieu les 15 et 16 juin prochains en Gironde, à Villenave-d'Ornon.