LÉGISLATIVES 2024. Percée du Rassemblement national, un seul siège à gauche : ce qu'il faut retenir du deuxième tour en Dordogne

Plus sur le thème :

En Dordogne, le deuxième tour des élections législatives a livré son verdict. Le Rassemblement national remporte trois des quatre circonscriptions du département. La quatrième revient au député Nouveau front populaire sortant, Sébastien Peytavie.

Changement de paradigme en Dordogne, à l'issue de ces élections législatives. Le département, parmi ceux qui avaient le plus voté aux alentours de 17h (67,88%), a placé le Rassemblement national en tête dans trois de ses quatre circonscriptions. Une première.  

Le RN en tête dans trois circonscriptions

Le parti de Marine Le Pen avait obtenu pour la première fois un siège de député en Dordogne lors des élections législatives de 2022. Le voici désormais en tête de deux autres circonscriptions, la première et la troisième. Le Rassemblement national opère une percée historique dans le département, après être arrivé en tête dans chacune des circonscriptions au premier tour, le 30 juin dernier

Parmi les députés investis, le candidat sortant Serge Muller, réélu du côté de Bergerac. Il était largement en tête au premier tour, et est réélu avec 52,05 % des voix sous l'étiquette du RN. Pourtant, à l'échelle nationale, son parti, arrive contre toute attente, troisième : "Ce n'est pas une humiliation, mais bien une défaite politique, car nous avions l'ambition d'avoir une majorité absolue pour changer la France."

durée de la vidéo : 00h01mn26s

Dans la première circonscription, aux abords de Périgueux, Nadine Lechon, RN, remporte le mandat de députée. L'autre duel serré concernait également la troisième circonscription. Florence Joubert y est élue pour le Rassemblement national. 

Elle s'est félicitée d'une telle percée du RN en Dordogne : "C'est une satisfaction. La ruralité nous entend et a notre confiance. Nous n'avons jamais atteint un tel score, c'est une belle victoire."

Sébastien Peytavie réélu à gauche

Revers en revanche pour le Nouveau front populaire, qui perd tous ses duels en Dordogne, à l'exception de celui de la quatrième circonscription. Parmi les perdantes, la députée sortante LFI Pascale Martin, devancée de 92 voix par Nadine Lechon, candidate du Rassemblement national. Elle demande un recomptage des voix ce dimanche soir : "Trois députés RN en Dordogne, la honte. Les conditions de cette élection ont été déplorables, la campagne a été volontairement très courte et on voit le résultat." 

Pour rappel, en 2022, la Nupes obtenait trois sièges de députés dans le département. Aujourd'hui, il n'en reste plus qu'un, celui de Sébastien Peytavie, réélu du côté de Sarlat, après sa victoire face à Dominique-Louise Marchaudon (54,6%). La victoire de la gauche est une "bonne surprise", selon lui. "Il n'y aura pas d'alliances désormais,  car nous sommes en tête.

durée de la vidéo : 00h01mn24s
Le député sortant Sébastien Peytavie a été réélu dans la quatrième circonscription de la Dordogne. ©France 3 Aquitaine

Malgré le retrait de la majorité présidentielle, à l'image du député sortant Jean-Pierre Cubertafon et l'appel au "barrage républicain" lancé par Pascale Martin après le premier tour, la gauche n'est donc pas parvenue à battre le Rassemblement national.

En Nouvelle-Aquitaine, c'est en Dordogne que le parti de Jordan Bardella et Marine Le Pen a remporté le plus de circonscriptions.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité