Son travail sur le "Petit livre noir" récompensé : une étudiante reçoit un prix pour ses recherches sur le Périgueux du Moyen-Age

À l'occasion de son 150e anniversaire, la Société historique et archéologique du Périgord (SHAP) a lancé son Prix du Patrimoine. Cette distinction vise à promouvoir des étudiants effectuant des recherches dans ce domaine ou des jeunes exerçant un métier d'art dans la restauration.

La Société historique et archéologique du Périgord avait choisi le superbe cadre du parc du château des Milandes pour la remise de son premier prix du patrimoine. Un rendez-vous important pour la société savante, qui entend "mettre la jeunesse au centre de ses actions", selon son président Dominique Audrerie. 

► Lire aussi: Depuis 150 ans, l'une des plus anciennes sociétés savantes de France rassemble un inestimable trésor historique 

Oligarchie locale

Louise Gagneux a été désignée par le jury comme la première lauréate du prix. L'étudiante, originaire de la Creuse et inscrite en master d'études médiévales à l'université de Bordeaux, travaille sur le "petit livre noir", un trésor conservé aux Archives départementales de la Dordogne sous la côte BB13.

L'ouvrage recense toutes les personnes ayant composé le gouvernement de la ville de Périgueux de 1360 à 1449. Par une analyse poussée et en s'appuyant sur un logiciel, Louise Gagneux pourra notamment établir le jeu des alliances entre les différentes familles et la manière dont a pu se créer une oligarchie locale. 

Outre ce prix, l'étudiante a reçu un chèque de mille euros de la part de la fondation du patrimoine du Crédit Agricole et un trophée des mains d'Angélique Saint-Exupéry, propriétaire du château des Milandes et membre du jury. Louise Gagneux sera aussi invitée à parler de ses travaux, le mercredi 4 septembre à 14 heures à l'auditorium Pierre Fanlac de Périgueux.