• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Réchauffement climatique : en Dordogne, trois jeunes citadins créent une ferme collaborative biologique

Les régions de France 3 s'engagent contre les changements climatiques / © FTV
Les régions de France 3 s'engagent contre les changements climatiques / © FTV

Marre du boulot, de la ville et tout quitter pour devenir agriculteur. Donner du sens à sa vie et plus d'attention à la planète qui chauffe. A Belvès, trois amis que rien ne prédestinait à devenir paysans ont monté une ferme biologique. Ils se surnomment des "Happy Cultors" et produisent local. 

Par CB et FR

Depuis six mois, ces trois anciens citadins exploitent leur propre ferme biologique, la ferme de Marcillac dans le Périgord. 4000 m² pour commencer.
Ils produisent des légumes essentiellement qu'ils proposent en vente directe.
La quête de sens, voilà l'essence même de leur démarche. Gaspard Recoing est aujourd'hui un Happyculteur :

Le déclic, ça a été vraiment une surcharge de travail dans des conditions qu'on peut avoir dans des bureaux en ville qui sont juste devenues insoutenables. Et donc la recherche d'une activité qui avait plus de sens et dans un cadre plus serein.  

Margaux Bounine-Cabalé est la jeune femme de l'équipe, convertie à la terre : 

On avait déjà tous quitté le milieu urbain avec ce désir de se former au métier de paysan. 

Forts de quelques bases acquises en lycée agricole, et épaulés par le réseau AgroBio Périgord, Margaux, Hugo et Gaspard pratiquent le maraîchage sur sol vivant. Une terre non travaillée, couverte et non traitée... pour s'inscrire dans une démarche durable et écologique.

Nos journalistes Florent Rouliès et Camille Michelland les ont rencontré en Dordogne. L'initiative a été saluée et encouragée par notre communauté Facebook. 
 
 


Ils cultivent leur projet aussi sur les réseaux sociaux


Des semis au jardin, ils profitent pleinement de leur reconversion en se projetant vers l'avenir puisqu'ils souhaitent aussi planter un verger et élever des poules dont la fiente nourrira les sols... ou encore d'autres idées qu'ils semblent avoir hâte de mettre en pratique. 
 


Car il faut dire qu'ils se plaisent à partager leur expérience notamment sur les réseaux sociaux, mais aussi sur le site de l'association happycultors.com... et leur page Facebook "Happy Cultors"... tout un programme ! Margaux a par exemple entrepris de convaincre en expliquant son projet... dans le métro parisien, avec le sourire et l'énergie créatrice ! 
 



 Regardez ce petit film, dans lequel ils expliquent leur projet :

Sur ce sujet, des articles de nos confrères du réseau France 3 illustrent cette problématique : 
 


Toute la semaine, le réseau France 3 s'engage pour faire émerger les initiatives, les bonnes pratiques pour  limiter les pollutions et notre Terre qui s'échauffe, voici de belles initiatives :
 
 

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus