Sarlat : mobilisation des parents d'élèves après la tentative de suicide d'un enseignant

Le collège La Boétie de Sarlat n'assure plus les cours depuis mardi suite à la tentative de suicide d'un professeur. / © F3A-Elsa Arnould
Le collège La Boétie de Sarlat n'assure plus les cours depuis mardi suite à la tentative de suicide d'un professeur. / © F3A-Elsa Arnould

Un rassemblement ce jeudi à 16 heures en soutien au personnel du collège La Boétie qui dénonce un mauvais climat au sein de l'établissement estprévu à 16h. Les cours n'ont toujours pas repris et la principale est en arrêt maladie jusqu'à Noël...

Par America Lopez

Mardi matin, un professeur de technologie d’une quarantaine d’années du collège La Boétie, à Sarlat, a tenté de mettre fin à ses jours en s’ouvrant les veines à l’aide d’un objet coupant. Cette tentative de suicide a mis le feu aux poudres.

Le personnel du collège a diffusé dès mardi un communiqué de presse sur la page Facebook de l'établissement, un communiqué largement relayé par le syndicat CGT.

Les parents d'élèves ont appelé jeudi à un rassemblement devant l'établissement pour soutenir le personnel.

En congé maladie jusqu’à Noël, la principale, visée par le personnel après la tentative de suicide d’un professeur, est remplacée provisoirement par son adjointe.

Le personnel du collège La Boétie à Sarlat, qui a exercé son droit de retrait suite à la tentative de suicide de leur collègue a rencontré l’inspection académique mercredi afin de trouver une solution au mauvais climat qui règne au sein de l’établissement.

Selon le personnel et notamment les professeurs, la principale de l’établissement aurait, depuis sa prise de fonction voilà six ans, multiplié les "allégations mensongères et calomnieuses" à l’endroit de plusieurs professeurs. Certains ont depuis demandé leur mutation : parmi eux, le professeur de technologie qui en est venu à passer à l’acte.

Mercredi matin, de nombreux parents mal informés ont déposé leurs enfants devant l’établissement sans savoir que les enseignants avaient pris la décision de ne plus assurer de cours temporairement.

Réuni avec l’inspection académique, le personnel a appris que Mme Granger, la principale, était en congé maladie jusqu’aux vacances de Noël. Dans ces circonstances, l’inspection a pris un arrêté et nommé Mme Puget, la principale adjointe, principale par intérim.

Dans ce contexte, les cours ont été suspendus "pour des raisons de sécurité et organisationnelles" selon les professeurs.

Le personnel réclame l’ouverture d’une enquête administrative à l’encontre de Mme Granger et le maintien du personnel dépêché le temps de la procédure. 

Sarlat : fermeture collège La Boétie après la tentative de suicide d'un professeur



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Darmon Etiquettes mise sur le luxe

Près de chez vous

Les + Lus