Drogue sur le littoral atlantique : plus d'une tonne de cocaïne d'origine inconnue déjà ramassée

© F3 Nouvelle Aquitaine
© F3 Nouvelle Aquitaine

Après un arrivage massif de ballots de drogue sur le littoral de Gironde et des Landes, une vingtaine de kilos ont été récupérés pour la première fois sur la côte basque.
Au total, 1100 kg de cocaïne très pure ont déjà été collectés sur la façade atlantique. Son origine reste inconnue.

Par V.D. avec AFP

Deux ballots de cocaïne ont été récupérés pour la première fois sur le littoral d'Anglet au Pays basque.
Après la découverte de cette dizaine de kilos de drogue, le maire Claude Olive annonce que la Police nationale et la Police municipale vont multiplier les patrouilles pour prévenir tout danger ou tout trafic.
Des patrouilles en uniforme ou en tenue civile.

Mais aucun arrêté n'a été pris pour interdire l'accès aux plages, comme cela a été le cas dans six communes de Gironde après des échouages massifs.

On a concidéré que fermer toutes les plages n'était pas la bonne solution, explique le maire Claude Olive.

 
 Au total, 23 kg de drogue ont été collectés au Pays basque.
Claude Olive, maire d'Anglet / © F3 Nouvelle Aquitaine
Claude Olive, maire d'Anglet / © F3 Nouvelle Aquitaine

Origine de la drogue inconnue mais des hypothèses


Du littoral basque jusqu'à la côte bretonne, les autorités ont déjà récupéré 1.100 kg de drogue selon Philippe Astruc, Procureur de la République de Rennes en charge de l'enquête pour l'ensemble de la façade atlantique.
En moyenne, une centaine de kilos s'échouent encore chaque jour sur le littoral et le phénomène pourrait perdurer quelques jours selon le procureur.

Il s’agit de ballots de cocaïne pure à 83 %, très dangereuse sous cette forme en cas de consommation, avec un risque d'overdose rapide précise Philippe Astruc.

Les investigations sont confiées à la section de recherches de la gendarmerie maritime, au groupement de gendarmerie de la région Pays de la Loire ainsi qu’à l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants pour tenter de déterminer l'origine de la drogue. 

Plusieurs hypothèses sont avancées par le Procureur de la République de Rennes pour comprendre les raisons de cet échouage :
  • La perte d'un container dont les marchandises se sont perdues en mer lors d'une tempête
  • Un accident de voilier qui aurait sombré dans l'océan
  • Le transfert manqué de la drogue entre un gros navire et un plus petit
  • ou une opération de largage de la drogue en mer par les trafiquants de peur d'un possible contrôle. 
 
Le détails des hypothèses avec le Procureur de la République de Rennes

Mise en examen pour avoir ramassé des ballots


Le jeune homme de 17 ans, arrêté lundi avec 5 kg de cocaïne trouvés sur une plage de Lacanau (Gironde) et qui a affirmé vouloir la "ramener aux gendarmes", a été mis en examen pour "détention de stupéfiants" et placé sous contrôle judiciaire ce mercredi 13 novembre.

Le mineur originaire de Toulouse a été placé sous contrôle judiciaire avec notamment une obligation de suivre une scolarité ou formation, de résider chez ses parents à Toulouse et une interdiction de se rendre à Lacanau. 

Lors de sa garde à vue, le jeune toulousain a assuré aux gendarmes avoir ramassé les ballots de cocaïne, pour "montrer une photo aux copains", et "avec l'idée ensuite de les ramener à la gendarmerie", voire de "les rejeter à la mer", a rapporté à l'AFP son avocat Frédéric Train. 

Il a pensé qu'il en trouverait peut-être en faisant son footing, c'était de la curiosité naïve. Mais ce garçon n'a absolument rien à voir avec la drogue, il n'en a jamais pris, et il n'était pas dans le besoin financièrement, a expliqué le conseil. 

Le jeune homme encourt une peine de dix ans de prison.


Selon le Procureur de la République de Rennes, le trafic de drogue en France représente un volume d'une vingtaine de tonnes par an, pour une valeur marchande de quelque 800 millions d'euros.

Claude Olive, Maire d'Anglet, et Philippe Astruc, Procureur de la République de Rennes interviennent dans le reportage de France 3 Euskal Herri Pays Basque

 

23 kilos de cocaïne récupérés au Pays basque sur les 1100 kg échoués sur la façade atlantique

A lire aussi

Les + Lus