Cet article date de plus de 3 ans

Après la grêle, la désolation dans le vignoble bordelais

C'est un nouveau coup dur pour la viticulture. Cette fois, ce sont les domaines de l'appellation Côtes de Bourg qui ont été sévèrement touchés. 

On est abasourdi par l'impact, la gravité de la situation pour cette récolte mais aussi pour la prochaine.

Ainsi parle un viticulteur de Bourg-sur-Gironde, catastrophé par les dégats provoqués par l'orage de grêle qui a hâché le vignoble. Comme partout, l'averse a été brève mais d'une rare violence.

durée de la vidéo: 01 min 47
Les dégâts en Côtes de Bourg



Selon Stéphane Donze, le président de l'appellation Côtes de Bourg, entre 1000 et 1500 hectares de vignoble ont été frappés par des grêlons de taille et de forme hétéorgènes qui ont saccagé non seulement les feuilles mais aussi les sarmants. Certaines propriétés seraient touchées à 100%.

Invité de notre journal hier soir, Stéphane Donze a décrit une "violence étourdissante", rappelant que cet épisode va concerner des viticulteurs déjà éprouvés par le gel de l'année dernière qui avait détruit 40% des parcelles dans le Bordelais.

Une réunion doit se tenir dès lundi pour tenter de trouver des mesures fiscales et bancaires afin de venir en aide à la profession.

Stéphane Donze en direct hier soir




 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo viticulture agriculture économie