Bis, le magazine de la curiosité à Libourne avec Laurence Pustetto

C’est à Libourne, en Gironde, que Leïla Kaddour-Boudadi rencontre Laurence Pustetto, propriétaire d'une maison-galerie.

Bis, le magazine de la curiosité à Libourne avec Laurence Pustetto
Bis, le magazine de la curiosité à Libourne avec Laurence Pustetto © France Télévisions / Les films Jack Fébus

Laurence Pustetto a bâti sa carrière de scénographe événementielle à Paris au service de grandes maisons de luxe depuis plus de trente ans.

Début 2020, elle a réalisé à Libourne son rêve de collectionneuse : ouvrir une maison-galerie, en plein quartier de la Bastide, où elle accueille sur deux étages les œuvres d’artistes et de plasticiens locaux ou nationaux qu’elle défend depuis longtemps. On y trouve aussi des objets et des mobiliers qu’elle a chinés et fait restaurer par des artisans d’art. Un lieu d’échanges, de découvertes et d’émotions esthétiques unique en son genre.

Avec Leïla Kaddour-Boudadi, Laurence Pustetto revient sur les raisons qui l’ont conduit à imaginer ce lieu hors du commun dans lequel elle expose des artistes prestigieux et des artistes locaux de talent. Elles abordent enfin la question du marché de l’art en région et la façon d’attirer hors de Paris les plus grands collectionneurs.   

Laurence présente à Leïla l’artiste Claire Espanel, l’un des talents locaux qu’elle défend tout particulièrement et dont les œuvres décorent les murs de la pièce. Installée à Puisseguin, Claire Espanel s’interdit la couleur dans ses toiles. Elle travaille sur les multiples nuances de noir à la recherche de la lumière sur des supports inattendus.

Laurence Pustetto en compagnie de l’artiste Claire Espanel
Laurence Pustetto en compagnie de l’artiste Claire Espanel © France Télévisions / Les films Jack Fébus

Leïla Kaddour-Boudadi rencontre ensuite Caroline Melon, directrice artistique de la Compagnie De Chair et d’Os et ancienne directrice artistique du festival bordelais Chahuts. Avec son associé Jonathan Macias, elle a mené pendant trois ans un ambitieux projet culturel sur la ville de Libourne. A mi-chemin entre théâtre, installations d’art plastique, art de la rue et performance, les trois volets de ce travail artistique consistaient à mettre en récit la mutation de la commune girondine.

Caroline Melon, directrice artistique de la Compagnie De Chair et d’Os avec son associé Jonathan Macias
Caroline Melon, directrice artistique de la Compagnie De Chair et d’Os avec son associé Jonathan Macias © France Télévisions / Les films Jack Fébus

Bis, c'est aussi la rencontre avec celles et ceux qui font vivre un territoire 

Tiphaine Giry, directrice artistique de Fest’arts, le festival international des arts de la rue libournais (30 ans). Elle revient sur les grandes heures de la manifestation.

Tiphaine Giry, directrice artistique de Fest’arts à Libourne
Tiphaine Giry, directrice artistique de Fest’arts à Libourne © France Télévisions / Les films Jack Fébus

Patrick Noble a une passion pour le bois. Après avoir travaillé dans l’aéronautique, il crée non loin de Libourne son entreprise en tournage d’art, ébénisterie et restauration de meuble. Meilleur Ouvrier de France, il dévoile quelques-unes de ses créations sans limites et des mobiliers précieux auxquels il a redonné vie.    

Patrick Noble dans son atelier de création et de restauration de meubles
Patrick Noble dans son atelier de création et de restauration de meubles © France Télévisions / Les films Jack Fébus

Delphine Bachacou et Jean-Philippe Costes Muscat, les deux fondateurs de la Compagnie Les Ouvreurs des Possibles lèvent le voile sur leur future création : ils s’appuient sur une forme d’improvisation et mêlent danseurs, musiciens, comédiens et peuvent aussi accueillir vidéastes et plasticiens. De ces projets naissent des créations pour la scène à la croisée de plusieurs disciplines en s'inscrivant dans différents types d'espaces.

Delphine Bachacou et Jean-Philippe Costes Muscat, chorégraphes
Delphine Bachacou et Jean-Philippe Costes Muscat, chorégraphes © France Télévisions / Les films Jack Fébus

Camille Fauchier est une acrobate née. Installée depuis un an à Libourne, elle aime se suspendre aux balcons, se loger dans les renflements de vieilles pierres, grimper aux échelles ou dans les lavomatiques. Tout est prétexte à exercer son art. Au sein de sa compagnie Née d’un doute, elle exprime sa fascination pour l’espace public et son architecture pour la détourner du quotidien. 

Camille Fauchier, une circassienne dans la ville
Camille Fauchier, une circassienne dans la ville © France Télévisions / Les films Jack Fébus
REPLAY. Bis, le magazine de la curiosité à Libourne

Bis, le magazine de la curiosité à Libourne avec Laurence Pustetto
Durée : 52 minutes 
Un magazine coproduit par : France Télévisions / France 3 Nouvelle-Aquitaine / Les films Jack Fébus 
Présenté par : Leïla Kaddour-Boudadi
Diffusion : mardi 4 mai sur à 21/10 .NoA

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne vos rendez-vous noa culture