42 familles expérimentent le zéro déchet encouragées par la ville de Mérignac et Bordeaux Métropole

Les familles engagées dans la démarche zéro déchets ont appris à fabriquer eux-même produits d'entretiens et produits sanitaires / © F3Aquitaine/JM Litvine
Les familles engagées dans la démarche zéro déchets ont appris à fabriquer eux-même produits d'entretiens et produits sanitaires / © F3Aquitaine/JM Litvine

42 familles ont accepté de relevé le défi du zéro déchet proposé par leur commune de Mérignac-Arlac. Après 8 mois d'expérimentation, on constate une réduction de 20 à 30% des déchets ménagers. L'opération prend fin ce samedi avec le village ouvert à tous. "Zéro déchet" : une vraie tendance. 

Par CA

Tout a commencé le 7 octobre dernier.

Cinquante familles acceptent de s'engager dans l'opération "zéro déchet", lancée dans leur quartier, par la municipalité de Mérignac. 

Elles doivent, dans la mesure du possible, changer leur mode de vie, accompagnées et soutenues par l'association Misango, qui signifie "je change" en esperanto. Le défi doit durer huit mois. 

Avant, je sortais une poubelle de 50 litres tous les trois jours, aujourd'hui ce n'est plus que toutes les deux semaines.


C'est le constat de cette maman de deux enfants, à quelques jours de la fin de l'expérimentation.
 

Apprendre le fait maison


Elle avoue éviter les grandes surfaces où la majorité des produits sont sous emballage. Elle s'est mise à fabriquer ses propres yaourts et ses gâteaux pour les goûters quotidiens des enfants. Et ce n'est pas tout.
 
Dans cette famille qui tend vers le zéro déchet, les parents préparent désormais eux-mêmes les goûters de leurs trois enfants chaque semaine. "Au moins on sait ce qu'ils mangent maintenant" disent-ils. / © F3Aquitaine
Dans cette famille qui tend vers le zéro déchet, les parents préparent désormais eux-mêmes les goûters de leurs trois enfants chaque semaine. "Au moins on sait ce qu'ils mangent maintenant" disent-ils. / © F3Aquitaine


Elle a aussi appris à confectionner ses propres produits ménagers, lessive, produits lave-vaisselle ... à base d'acide citrique et de percarbonate.

Une autre jeune femme avoue avoir assez rapidement renoncé aux couches lavables pour ses deux bébés. Mais elle s'est mise à acheter ses produits en vrac et à privilégier l'échange plutôt que l'achat de vêtements.

Sur les cinquante familles, huit ont abandonné en cours de route.
 

Une réduction de moitié des déchets 


L'expérience s'avère toutefois positive.

Le poids des ordures ménagères a régressé de 29% en moyenne, dans les conteneurs noirs, et de 20% dans les poubelles vertes pour les déchets recyclables.

Les bonnes habitudes devraient rester. Et d'autres défis pourraient être relevés au niveau de la consommation d'eau ou d'énergie par exemple.

La commune de Mérignac - Arlac organise un grand village zéro déchet ce samedi 23 juin pour un pour échanger avec le grand public.

Des ateliers, des animations, des conférences seront proposés toute la journée entre 10 heures et 17 heures. 

Dans le reportage qui suit, nous avons rencontré une famille qui a relevé le défi. Elle nous explique comment elle a réduit ses déchets de moitié en changeant sa façon de consommer. 
 
42 familles expérimentent le zéro déchet encouragées par la ville de Mérignac et Bordeaux Métropole
Dans le reportage qui suit, nous avons rencontré une famille qui a relevé le défi. Elle nous explique comment elle a réduit de moitié ses déchets en 8 mois, en changeant sa façon de consommer.



Le "zéro déchets" entre petit à petit dans nos préoccupations... lentement... mais cette tendance a même son festival !
 


Pour en savoir plus sur le zéro déchets et les conseils pour y parvenir, voici cette page Facebook qui compte 30 000 amis :

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès Guilain Fricot

Les + Lus