• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bac : coup d'envoi des épreuves pour les lycéens avec l'épreuve de philosophie

Au lycée Condorcet de Bordeaux, les candidats planchent sur leur épreuve de philosophie le 17 juin / © Ludovic Cagnato - France 3 Aquitaine
Au lycée Condorcet de Bordeaux, les candidats planchent sur leur épreuve de philosophie le 17 juin / © Ludovic Cagnato - France 3 Aquitaine

Pluralité des cultures, renoncement à la liberté ou explication de texte de Freud... Voici les thèmes auxquels sont confrontés les élèves de série S pour leur épreuve de philosophie ce lundi. 

Par MK avec Laurianne de Casanove

C'était ce lundi le grand jour pour les lycéens de toute la France avec l'épreuve de philosophie, qui ouvre traditionnellement la série d'examens écrits du baccalauréat.
 



Au lycée Condorcet à Bordeaux, 305 élèves scolarisés dans cinq établissements étaient réunis pour quatre heures de philosophie. Pour ces candidats de série scientifique, le choix portait sur les trois  sujets suivants :

"La pluralité des cultures fait-elle obstacle à l'unité du genre humain?", "reconnaître ses devoirs est-ce renoncer à sa liberté?", et une explication de texte portant sur la science, issu de l'Avenir d'une illusion de Freud.
 


Voir les sujets proposés dans les autres filières

 

"Je vais essayer d'avoir la moyenne"

"Vous pouvez retourner le sujet". Une fois la convocation et la pièce d'identité vérifiée, à 8 heures précises, c'est Olivier Dugrip, le recteur d'académie, qui a lancé le début de l'épreuve pour les candidats de Condorcet. Les lycéens ont quatre heures pour plancher sur un des sujets, coefficient 3 dans leur filière.

"Avec un tel coefficient, je sais que j'ai plus à gagner autre part, expliquait Benjamin quelques minutes avant de pénétrer dans la salle d'examen. Je vais essayer d'avoir la moyenne et de gérer sur les autres matières".

"Je suis stressée, mais ce n'est pas la matière que je redoute le plus", confiait Louis avant d'ajouter espérer  tomber sur un sujet portant sur la conscience et l'inconscient.

 

Les épreuves se déroulent normalement à Condorcet

Aurianne s'est dite sereine, tout en redoutant une éventuelle grève des surveillants, alors qu'un appel en ce sens avait été lancé par des syndicats d'enseignants. Le rectorat a compté 11 % de grévistes en Aquitaine. Il n'y a pas eu de perturbations selon l'institution. 

"Pour l'instant, dans cet établissement, les professeurs convoqués pour assurer la surveillance sont présents, donc les épreuves vont se dérouler normalement, a assuré Olivier Dugrip. Le recteur a ajouté avoir "pris des dispositions pour anticiper d'éventuelles absences" en renforçant le nombre de professeurs surveillants disponibles.

"Nous avions la possibilité de demander au personnel administratif et de vie scolaire de prendre part à la surveillance des épreuves". Le rectorat assure être en train de comptabiliser le nombre de grévistes dans l'académie afin de fournir des chiffres précis dans la journée.
Le représentant du syndicat d'enseignants SNES nous signale quant à lui 25 % de grévistes. 

Allez, on planche avec les lycéens sur cette première épruve écrite, la philo ► 
 
Bac 2019 : coup d'envoi pour les lycéens avec l'épreuve de philosophie

A lire aussi

Sur le même sujet

Annick Baillou, éducation nationale

Les + Lus