Mis en retrait depuis le 6 janvier après une condamnation pour corruption, l'ancien joueur de l'UBB et manageur du Stade Bordelais a présenté ce vendredi 27 janvier sa démission du poste de président de la Fédération française de rugby.

Les affaires à répétition ont eu raison de lui. Bernard Laporte a présenté ce vendredi 27 janvier sa démission de son poste de président de la Fédération française de rugby (FFR). L'information a été confirmée par la ministre des Sports à l'AFP. 

La veille, les clubs amateurs avaient rejeté, par référendum, sa proposition de nommer Patrick Buisson pour assurer la présidence déléguée de la FFR. Un "non" sonnant comme un désaveu pour Bernard Laporte, qui occupait son poste depuis 2016. 

Condamné en décembre pour corruption

Il était en retrait depuis le 6 janvier, à la demande du ministère des Sports. Empêtré dans une affaire de corruption, il avait été condamné en décembre 2022 à deux ans de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende. Une condamnation par ailleurs assortie d'une interdiction d'exercer toute fonction dans le rugby pendant deux ans. Mais Bernard Laporte avait fait appel de cette décision, ce qui lui avait permis de conserver son poste jusqu'ici. 

C'est désormais le trésorier Alexandre Martinez qui assurera l'intérim et des élections devraient se tenir dans les semaines à venir. 

Avec AFP.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité