Bordeaux-Euratlantique : les habitants du quartier Amédée Saint-Germain dénoncent opacité et bétonisation

Des Bordelais vivant autour de la gare Saint-Jean s'inquiètent de l'avancée du projet d'aménagement Euratlantique et dénoncent une "bétonisation" trop importante. Soutenus par Loic Prud'homme et Philippe Poutou, ils demandent l'instauration d'une votation citoyenne sur le sujet. 

Des immeubles en cours de construction rue Amedée Saint-Germain à Bordeaux.
Des immeubles en cours de construction rue Amedée Saint-Germain à Bordeaux. © France 3 Aquitaine

"Avant, quand j'attendais le bus le matin, je voyais le soleil se lever, et les petites maisons de Belcier. Progressivement, les maisons ont disparu, les propriétaires ont été expropriés" regrette Magali Della Sudda, qui fait partie du collectif des Amédée - Sacré-Coeur - Euratlantique, et vit dans ce quartier en pleine mutation, où de multiples bâtiments sont en cours de construction. 

Elle fait partie des riverains qui dénoncent une trop grande bétonisation du quartier, ainsi que l'opacité du projet d'aménagement mené par Bordeaux-Euratlantique.

"Les seuls plans que nous avons datent de 2019", regrette-t-elle, relevant aussi les difficultés pour assister aux réunions de concertations, d'autant plus en période de crise sanitaire.

Carte : la rue Amédée Saint-Germain longe la gare Saint-Jean à Bordeaux

Magali Della Sudda pointe aussi des documents trompeurs, comme cette illustration de la rue Amédée Saint-Germain, où les échoppes surélevées semblent faire la même taille que des bâtiments qui compteront cinq étages... 

"Cette illustration est trompeuse, les échoppes sont mises au même plan que des bâtiments de cinq étages!" dénonce Magali Della Sudda
"Cette illustration est trompeuse, les échoppes sont mises au même plan que des bâtiments de cinq étages!" dénonce Magali Della Sudda © France 3 Aquitaine

"On est très inquiets, on a l'impression que tout s'est joué sans nous et que quoiqu'il arrive, Euratlantique va passer en force", déplore-t-elle. 

Ce lundi 21 février, les membres du collectif se sont rassemblés, soutenus par Philippe Poutou et Loic Prud'homme, pour demander une votation citoyenne sur le projet. 

Bonjour, demain nous porterons la parole des habitantes et habitants du quartier pour stopper la bétonisation du...

Publiée par Collectif Amédée Sacré-Coeur Euratlantique sur Dimanche 21 février 2021

"On est là pour dénoncer la bétonisation du quartier, mais surtout les conditions dans lesquelles ça se fait, et l'absence de démocratie autour de ces projets" explique le député LFI Loic Prud'homme. 

Il indique avoir demandé à faire partie du conseil d'adminstration d'Euratlantique pour avoir plus d'informations, sans succès, et n'a pu obtenir qu'une "plaquette commerciale, qui date de 2018". "Tout cela n'est pas très transparent et ne permet pas que les élus et les riverains puissent donner leur avis", ajoute-t-il.

Dans le cadre de ce reportage, notre équipe a tenté de joindre les représentants de Bordeaux Euratlantique, sans succès. 

→ Regardez le reportage de Sandrine Valéro et Pascal Lecuyer : 

Bordeaux-Euratlantique : les habitants du quartier Amédée Saint-Germain dénoncent la "bétonisation"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement société logement