Bordeaux : la famille de Sophie Petronin a été reçue par le président de la Région

La famille de Sophie Pétronin a été accueillie au siège de la Nouvelle-Aquitaine qui affiche sur sa façade le portrait de l'otage bordelaise. / © C. Olivari / F3A
La famille de Sophie Pétronin a été accueillie au siège de la Nouvelle-Aquitaine qui affiche sur sa façade le portrait de l'otage bordelaise. / © C. Olivari / F3A

Le portrait de la Bordelaise, retenue en otage au Mali depuis le 24 décembre 2016, a été affiché sur la façade de l'Hôtel de Région. Alain Rousset, le président de la Nouvelle-Aquitaine, a reçu mercredi les proches de Sophie Pétronin pour leur témoigner son soutien. 

Par AM avec LM

"La plus grande urgence c'est de répondre à l'appel désespéré de ma mère", annonce Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de l'otage. Face à Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, il demande au gouvernement de l'aider. 

 

"Une nécessité" d'aller au Mali



Il souhaite se rendre auprès de sa mère, malade, qui est détenue au Mali depuis 20 mois. "C'est une nécessité", affirme-t-il. Il pourrait ainsi lui apporter des médicaments et des compléments alimentaires. 

Sophie Pétronin est en effet porteuse du paludisme, maladie qu'elle a contractée lors de son engagement humanitaire en Afrique. Mais ses proches ne savent pas si elle a les médicaments pour pouvoir stopper une crise
 

Elle souffre, ce n'est pas tenable


Dans ses conditions de détention, sa santé risque de se dégrader. Sa famille craint également que l'otage ait contracté un cancer.

"Elle souffre, ce n'est pas tenable", poursuit Sébastien Chadaud-Pétronin. Le président de région lui a assuré avoir eu Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires Étrangères qui lui a confirmé "qu'ils mettent tout en oeuvre" pour localiser sa mère. 

 
Sébastien Chadaud-Pétronin veut répondre à "l'appel désespéré de [sa] mère"

 

La Région solidaire 



Alain Rousset avait tenu à organiser cet entretien, "simple manifestation de solidarité" qu'il voulait témoigner aux proches de Sophie Pétronin. "Bravo pour votre humilité", lui adresse le fils de l'otage. 

"Vous dites que vous ne faites pas grand chose mais vous faites beaucoup", assure Sébastien. "C'est le minimum", répond l'élu. 

 


Courant août, pour la date symbolique des 600 jours de détention, le portrait de l'otage a été accroché sur la façade de l'Hôtel de Région. "Un soutien de poids" pour Sébastien.

Le député du Médoc, Benoit Simian, qui suit ce dossier depuis le début, s'est aussi entretenu avec la famille durant une heure dans son bureau parlementaire pour leur assurer que "l’Etat est aux cotés de la famille".

 

Une vidéo diffusée le 6 septembre



Le collectif appelle aussi la région Rhône-Alpes à rejoindre les collectivités qui s'engagent. "C’est la région ou elle a vécu pendant 30 ans et mon oncle Jean-Pierre (l'époux de Sophie) est toujours résidant là-bas", explique Lionel Granouillac, neveu de Sophie.

Jeudi 6 septembre, les proches diffuseront sur le site Libérons Sophie une vidéo de l'otage qui demanderait à son fils de venir la voir au Mali. 

Un choix mûrement réfléchi pour la famille selon Lionel : "On a décidé en famille de diffuser pour que chaque Français puisse se rendre compte de l’urgence de la situation."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus