• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : une Marche des fiertés pour demander l'égalité

© MaxPPP / Julien Mattia
© MaxPPP / Julien Mattia

Ce dimanche se tiendra la marche des fiertés à Bordeaux. Un rendez-vous  la fois festif et militant, avec une revendication forte :  la PMA pour toutes. 
 

Par Maïté Koda

Ils vont défiler ce dimanche dans les rues e Bordeaux. Pour la 23e édition de la Marche des fiertés de Bordeaux, le départ est fixé pour 14 heures, allée Serr rive droite. Le cortège traversera ensuite le Pont de pierre pour se rendre sur les cours Victor Hugo, Pasteur et d'Albret,  et rejoindre ensuite la place de la Victoire.
 

A quand l'égalité ?

Une rendez-vous qui se voudra à la fois festif et militant. Car pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuels, et transgenres, le combat est loin d'être terminé. "On a eu une avancée dans nos droits, notamment avec le mariage pour Tous, mais on n'a toujours pas la même égalité des droits", rappelle Tristan Poupar, directeur du Girofard Bordeaux. Le collectif, qui organise la marche, fédère une vingtaine d'associations.
 

Le retour de la haine ?

Une des premières revendications brandies par les manifestants sera la PMA pour toutes. La mesure sera débattue au parlement fin septembre. Samedi, une course organisée par un Mouvement anti PMA était organisée place des Quinconces à Bordeaux. La vingtaine de participants s'est retrouvée face à une cinquantaine de militants pro PMA. 

"On a peut-être réussi à dépasser le pic de haine lié au Mariage pour Tous, mais rien ne nous dit que tout cela ne reviendra pas quand on abordera les débats sur la question de la PMA", appréhende Tristan Poupard.
Pour le militant, la question de la visibilité et la vulnérabilité des personnes transgenres et intersexes reste également prioritaire. 

 

Bordeaux lance un plan d'action

En février, une enquête était ouverte après l'agression de trois personnes devant un bar gay de Bordeaux. Menaces physiques et verbales, coups, messages haineux sur Internet... la communauté LGBT reste la cible de nombreuses agressions en 2019. Depuis, la mairie a mis en place un plan de 20 actions pour lutter contre les discriminations homophobes.
 


"On a beaucoup parlé du passage piéton arc-en-ciel, mais il y a 19 autres actions qui sont prévues, comme la création de logements sociaux, ou les cours de self défense. On sent quand même une réelle volonté de la ville de Bordeaux sur ce sujet", assure Tristan Poupard qui attend néanmoins de voir l'avancement de ce plan "d'ici un an".

Le directeur du Girofard, rêve désormais d'un jour ou la pride n'aura plus à porter de message militant. Le jour ou l'égalité des droits sera véritablement acquise. 

"Je ne suis pas sûr de voir ça de mon vivant, mais si un jour, parce que nous n'aurons plus besoin de revendiquer l'égalité,  cette marche peut devenir uniquement un rendez-vous festif, avec un hommage pour rappeler le long combat des militants depuis les émeutes de Stonewall, ca m'irait très bien aussi ! "

Sur le même sujet

Magazine du pays basque: Retour sur le G7 à Biarritz

Les + Lus