Bordeaux : les mesures barrières sont-elles bien appliquées dans le tramway ?

Seulement 15 % de la fréquentation habituelle : le tramway bordelais est peu emprunté en ce deuxième jour de déconfinement.
Comment l'expliquer ? Les mesures barrières contre le Covid-19 sont-elles bien suivies ? Embarquement dans une rame entre rive droite et Bordeaux centre.

Tous les passagers du tramway de Bordeaux doivent porter un masque dans les rames et sur les quais
Tous les passagers du tramway de Bordeaux doivent porter un masque dans les rames et sur les quais © F3 Nouvelle Aquitaine / D. Mazere
Masque obligatoire à bord des rames et sur les quais !

Les clients du réseau tram de TBM expérimentent les nouvelles mesures sanitaires depuis le déconfinement du 11 mai. Et après la prévention durant deux semaines, viendront les amendes. 

Une trentaine d'agents sont spécialement dédiés à la surveillance du port du masque sur le réseau et à la distribution gratuite du précieux sésame sanitaire pour les clients pas encore équipés de protection.

Le gel hydroalccolique est lui aussi le nouveau compagnon de voyage : sur les quais, des agents viennent au contact des clients pour asperger leurs mains de liquide spécial.
 
Distribution de gel hydroalcoolique sur l'une des stations du réseau tram de Bordeaux
Distribution de gel hydroalcoolique sur l'une des stations du réseau tram de Bordeaux © F3 Nouvelle Aquitaine / D. Mazere

Cette utilisatrice du tram, tout juste aspergée de gel hydroalcoolique se dit confiante :

Moi, je fais attention. je vois que tout le monde prend ses précautions. Je n'ai pas d'inquiétudes particulières (...) tout est sécurisé, ça va.
 

 

Fréquence réduite et peu de voyageurs


Ce mardi 12 mai, à l'heure de l'embauche, ce n'est pas la bousculade sur les quais et à bord des rames, malgré une fréquence de passage réduite. Un tram toutes les 7 à 10 minutes circule. En temps normal, les rames se succèdent toutes les trois minutes aux heures de pointe.

Tous les clients portent un masque. Et la faible fréquentation du réseau (environ 15 % de la normale) facilite la distanciation physique entre passagers à bord des rames et sur les quais où un marquage au sol indique les distances minimales à respecter.
 
La faible fréquentation du réseau facilite la distanciation physique entre passagers
La faible fréquentation du réseau facilite la distanciation physique entre passagers © F3 Nouvelle Aquitaine / D. Mazere
 

"La distanciation à tout moment, partout, sera difficile"


À bord des rames, pas de collégiens, lycéens ou étudiants : les uns n'ont pas encore fait leur rentrée "post-confinement", les autres n'ont plus cours. Et le télétravail est encore pratiqué par bon nombre de salariés.
Une situation qui contribue à la faible fréquentation du réseau tram au deuxième jour de déconfinement.
Déconfinemet et gestes barrières dans le tram bordelais

Mais Eric Moinier, directeur Keolis Bordeaux Métropole (exploitant du réseau TBM)  est réaliste : 

La distanciation à tout moment, partout, sera difficile. C'est pour cela qu'il faut porter le masque à tout moment car il garantit la protection.

Il va falloir qu'il y ait beaucoup d'autodiscipline dans le public. Par exemple, que les heures de pointe soient fréquentées avant tout par les gens qui travaillent, que les gens décalent leurs heures de travail...

   

Rames régulièrement désinfectées

À ces mesures individuelles pour ses voyageurs, l'exploitant du réseau TBM a mis en place des brigades chargées de régulièrement désinfecter les postes de conduite et les zones de contacts dans les rames, comme les barres et boutons de porte.

À chaque relève de conducteur, ces opérations de nettoyage sont effectuées avec un produit spécial.
 
Des agents désinfectent régulièrement les postes des conducteurs et des zones contacts dans les rames
Des agents désinfectent régulièrement les postes des conducteurs et des zones contacts dans les rames © F3 Nouvelle Aquitaine / D; Mazere


70 % du trafic est aujourd'hui assuré sur le réseau TBM. L'exploitant table sur un retour à la normale le 14 juin.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter