Bordeaux : les municipales 2020 au cœur de l’université d’été de la République en marche ce week-end

La température pourrait bien monter ce week-end à Bordeaux entre les quelques 3000 participants attendus au Parc des Expositions. Le Campus des territoires réunit la famille politique LaRem qui traverse des turbulences à l'heure des candidatures aux municipales. 
François Bayrou et Edouard Philippe en 2017. Ils vont se retrouver à Bordeaux ce dimanche 8 septembre à l'occasion du rassemblement de laRem à Bordeaux.
François Bayrou et Edouard Philippe en 2017. Ils vont se retrouver à Bordeaux ce dimanche 8 septembre à l'occasion du rassemblement de laRem à Bordeaux. © Gaizka IROZ / AFP
Bordeaux, ville de modération, saura-t-elle apaiser les tensions qui gagne le parti présidentiel ? Les participants, près de 3 000 personnes, dont la plupart des membres du gouvernement, des parlementaires, et des cadres du parti, auront à coeur d'y voir un peu plus clair dans la préparation des élections municipales.
A l'heure où des dissensions voient le jour avec la plus emblématique : Paris et une double candidature annoncée. Mais ce n'est pas le seul cas. La fronde remonte aussi de la base qui ne voit pas d'un bon oeil le parti qui envisage de soutenir des maires sortants "macron-compatibles. "

Et Bordeaux ?

Tel n'a pas été le cas à Bordeaux où la République en marche a investi Thomas Cazenave plutôt que de soutenir Nicolas Florian, successeur désigné par Alain Juppé lorsqu'il a quitté le poste. Le choix de la capitale girondine pour tenir ce rendez-vous politique majeur du parti signe aussi l'envie d'une ville qui fait rêver les Marcheurs. C'est une ville à gagner.

Au vu des scores des derniers scrutins, présidentiel, législatif, européen, le terreau est plus que favorable. Mais le choix des électeurs pour élire un maire ne répond pas aux mêmes critères, on le sait dans l'hexagone. 
Pour autant, LaRem a marqué son territoire ici. Le Sud-Ouest a été dans son ensemble favorable à ce nouveau parti dès les présidentielles, avec confirmation lors des scrutins suivants. Pour s'en persuader : 10 députés sur 12 en Gironde sont des Marcheurs.

Le Off 

A la tribune, on devrait entendre François Bayrou, le voisin palois et représentant du partenaire Modem. Que va-t-il dire ? Certains craignent quelques piques d'après nos confrères du journal Le Monde. Car l'élu béarnais n'apprécie pas la candidature de Thomas Cazenave à Bordeaux, face à la liste de Nicolas Florian qu'il soutient. Et pour cause, elle est composée notamment du représentant Modem Fabien Robert.
D'après l'entourage, François Bayrou devrait d'ailleurs rencontrer discrètement le maire de Bordeaux. Discrètement pour ne pas devenir un sujet de polémique...
Edouard Philippe lui ne devrait pas rencontrer Nicolas Florian, rompant ainsi avec la tradition de l'accueil républicain. 

Nouvelles candidatures

Le parti présidentiel trace sa route vers les municipales un peu plus tous les jours. Ce jeudi 5 septembre, deux nouvelles candidatures officielles ont été annoncées en Nouvelle-Aquitaine.
Patrick Palem, candidat à la mairie de Périgueux en Dordogne, 24. Il est issu de la société civile : il dirige une entreprise de rénovation d’œuvres d’art, la Socra. Frédéric Zgainski lui part à la conquête de Cestas en Gironde. Il est conseiller municipal d’opposition. Il est animateur du comité local de LaREM et sera à la tête d’une liste LaREM - MODEM, comme quoi on peut être partenaire à Cestas et pas à Bordeaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la république en marche politique