Bordeaux : quelles mesures possibles à l'approche d'une quatrième vague ?

La situation sanitaire se dégrade également en Aquitaine. On parle désormais de "début de quatrième vague. Avant l'allocution d'Emmanuel Macron ce 12 juillet, qu'en pensent les Bordelais alors que de nombreuses activités ont repris dont la culture...

"Nous sommes au départ d'une quatrième vague". C'est ce qu'a déclaré, ce 11 juillet, le ministre de la santé, Olivier Véran. Dans la région, la situation sanitaire se dégrade à nouveau (voir la situation tweet ARS Nouvelle Aquitaine, ci-dessous) et seuls 41,6% des habitants de Nouvelle-Aquitaine ont reçu deux doses du vaccin contre la Covid 19 (57,5 une dose)...

Ce lundi 12 juillet, le président de la République doit s'adresser une nouvelle fois aux Français. Même avec la vaccination, la situation sanitaire ressemble à celle de l'an dernier avec une reprise des contaminations. Avec la différence que moins de personnes sont en réanimation et que nous avons désormais l'option de la vaccination.

Mais, le nombre de personnes vaccinées, aux dires des instances sanitaires, ne serait pas suffisant. Il reste notamment des personnes âgées ou à risque non vaccinées.

Quelles mesures pour freiner le variant Delta? Parmi les options, l'obligation vaccinale chez les soignants (ou pour tous ?), un relais des médecins traitants auprès de leurs patients non vaccinés, un pass sanitaire élargi à d'autres activités (et non seulement les spectacles accueillant plus de 1000 personnes)...

Les Bordelais, eux, sont partagés mais certains préfèrent prendre les devants. Quant à la culture? Roselyne Bachelot, en visite ce week-end de l'espace artistique bordelais "La Fabrique Pola", n'exclut pas une extension du passe sanitaire. 

Moi ce que je veux, c'est que le secteur culturel puisse continuer à vivre. Et effectivement le pass sanitaire et donc son corolaire, la vaccination, sont indispensables.

Roselyne Bachelot, ministre de la Culture

Regardez le reportage de Victor Gascouat et Dominique Mazères.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité