Bordeaux : Salon du vintage ou quand le passé a de l'avenir

Publié le Mis à jour le
Écrit par Frédérique Lillet - Antenne / Web
la mode des années 50 revisitée par les fashionistas
la mode des années 50 revisitée par les fashionistas © salonduvintage libre de droits

Dans une société qui prône le développement durable, la sixième édition de cet évènement les 27 et 28 novembre 2021, va régaler les amoureux et collectionneurs de tout poil. Il vont pouvoir s'en donner à cœur joie, tout en ayant la certitude d'aider la planète. Des places à gagner, ça vous tente ?

La promesse des organisateurs : s’inscrire dans une économie responsable socialement et durable écologiquement.

Chaque objet proposé au Salon du Vintage a la particularité d'être neutre en empreinte carbone, tout comme l’organisation du salon en lui-même qui cherche à limiter sa production en CO2.

 

 Le saviez-vous ?

L'étymologie du mot "vintage" n'est pas seulement liée à la prononciation usuelle issue de l'Anglais.  Bordeaux, terre de vin, peut aussi s'enorgueillir du mot  "vintage": il désigne, en œnologie,  le « millésime ».

Ce sont en fait les anglais qui, une fois n'est pas coutume, ont déformé ce sens premier œnologique, avec leur prononciation anglaise, pour signifier « ancien » .

Les raisons d'un succès grandissant

Dans une époque  que l'on pourrait qualifier de violente et anxiogène, quoi de plus réjouissant que ce retour en arrière possible avec les objets, les voitures, le mobilier et les bijoux faisant référence à un art de vivre qui appartenait aux trente glorieuses ? 

 

La mode vintage ?

A l'origine du vintage, la quête de la pièce unique et de la qualité face à la déferlante de la "fast fashion". On le sait depuis longtemps, les habits modernes ont une durée de vie de deux à dix ans seulement ! Résultat : ce secteur, est le deuxième le plus polluant au monde, derrière l’industrie pétrochimique. Dix pour cent des émissions de gaz à effet de serre viennent de l’industrie de la mode, sans parler des déchets chimiques produits.

Choisir des fripes vintage, est donc non seulement un acte chic mais également responsable.

A quoi s'attendre durant ces deux jours au hangar 14 ?

Un pôle design et décoration inédit
Le pôle Design rassemblera une quarantaine de professionnels français, espagnols, belges ou encore hollandais qui proposeront une très large sélection de mobilier de la seconde moitié du XXème siècle de designers qui ont marqués l’histoire : Pierre Paulin, Charles & Ray Eames, Gaetano Sciolari, Willy Rizzo… Des milliers de pièces de collection à prix abordable, entre luminaires et enfilades, petits objets de décoration ou icônes du Design.

Pour la première fois, le Crédit Municipal de Bordeaux sera présent pour conseiller les acheteurs et faire expertiser leurs objets. 

Par ailleurs, Laurent Journo, fondateur du Salon du vintage et acheteur de l'émission "Affaire conclue" sur France 2, sera présent pour échanger avec les visiteurs, expertiser leurs objets favoris et pourquoi pas, avec eux, faire une affaire conclue !

 

La culture pop et urbaine
L’espace d’un week-end, le visiteur découvrira aussi les plaisirs du barber-shop, replongera dans les souvenirs d'adolescence avec les flippers, bornes d’arcades, les jouets sans oublier les 33 et 45 tours cultes... et pourra même repartir tatoué !

Et quoi de plus régressif que de retrouver les saveurs de l’enfance avec les meilleurs food-trucks bordelais.

France 3 Nouvelle Aquitaine partenaire du salon du vintage de Bordeaux
vous propose de gagner des places
► EN CLIQUANT ICI

 

Infos pratiques Hangar 14

 115 Quai des Chartrons 33000 Bordeaux

 Samedi 27 Novembre et Dimanche 28 Novembre 10h 19h

Entrée: 6€ gratuit pour les moins de 8 ans

Parking Q-Park Bord'eau Village situé face à l'entrée du Hangar 14
TRAMWAY Ligne B - arrêt Cours du Médoc

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.