• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : les trottinettes électriques en libre-service c'est fini!

La société Lime France a suspendu mercredi à Bordeaux son service de trottinettes électriques en libre service qu'elle avait installé sans entente préalable avec la ville, provoquant la colère de son maire Alain Juppé.

Par CB

Soucieux de donner un cadre pérenne à son activité, Lime propose à la mairie d'ouvrir un dialogue pour rendre à nouveau possible l'accès des Bordelais à ce service dans des conditions optimales,

écrit dans un communiqué Lime, qui avait lancé ses trottinettes fin septembre.

Le coup de gueule d'Alain Juppé 

    Alain Juppé, également président de Bordeaux Métropole, avait dénoncé le 19 octobre les "tas de problèmes" liés à "l'explosion des trottinettes électriques" envahissant trottoirs et rues bordelaises.

Je n'ai pas la possibilité de l'interdire. (...)Aujourd'hui, quand une entreprise arrive et met des trottinettes sur le trottoir et que je lui dis 'Attention moi, je ne suis pas d'accord, il faut qu'on en parle !', ils me font
un bras d'honneur et ils continuent.
 
(...)Donc on envisage un système de licence qui permettrait de cadrer un peu les choses.

Lime a procédé de la même manière ce mois-ci à Toulouse, où après trois jours, la société a dû interrompre son service, la mairie jugeant illégale cette occupation de l'espace public.

La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé la semaine dernière que les trottinettes et autres engins de déplacement personnels (EDP) allaient être introduits dans le Code de la route et qu'ils ne pourraient plus circuler sur les trottoirs "où la sécurité des piétons doit être assurée".

Le succès des trottinettes électriques

Presque avec le même engouement que chez les enfants avec la trottinette classique, l'électrique a trouvé ses usagers chez les adultes "entre deux âges"... On les voit parfois, tels des suricats béats, redécouvrir le plaisir de circuler librement dans Bordeaux (non ce n'est pas un oxymore). Dans des villes surchargée par la circulation, les travaux, le matraquage des parkings, certains y ont vu une solution.
 


Beaucoup ont pris ou repris leurs vélos, certains avec assistance électrique et d'autres ont choisi des engins moins conventionnels comme le gyropode ou la fameuse trottinette électrique.

Le problème ? Il n'y a pas, jusque là, de véritable législation en la matière et elles peuvent rouler à 40km/h...
Ce qui laisse le loisir de faire tout et n'importe quoi.
Son usage s'était développé de façon sauvage et ce libre-service Lime a sans doute grillé les étapes.
  

Un phénomène qui a Bordeaux comme dans plusieurs grandes villes comme Paris et Toulouse notamment.
Regardez le reportage tourné mi-octobre par Marie Neuville et Sébastien Delalot .
 
L'engouement pour la trottinette électrique à Bordeaux

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Paul Roche, premier secrétaire fédéral PS de la Corrèze

Les + Lus