Cet article date de plus de 3 ans

"C'est odieux" la Bordelaise Marion Larat à propos du classement sans suite du dossier de la pilule

Voilà 5 ans que Marion Larat a porté plainte, elle qui a été victime d'un AVC. Elle porte le combat contre ces pilules contraceptives. Depuis, 130 plaintes ont été déposées. Mais le parquet vient de classer l'affaire sans suite. La Bordelaise  est révoltée. 
La pilule de 3ème génération était mise en cause par la bordelaise, Marion Larat.
La pilule de 3ème génération était mise en cause par la bordelaise, Marion Larat. © AFP
Marion Larat est révoltée. Elle est au coeur de l'affaire des pilules contraceptives, née fin 2012 desa plainte. Cette jeune bordelaise est devenue lourdement handicapée après un AVC qu'elle impute à la prise de la pilule de 3e génération Meliane, produite par le groupe allemand Bayer.
Son combat, médiatisé à l'époque, avait abouti au dépôt de 130 autres plaintes toutes centralisées au pôle de santé publique dans le cadre d'une enquête préliminaire notamment pour "atteinte involontaire à l'intégrité de la personne". Elles visaient 29 marques de pilules de 3e et 4e générations, huit laboratoires et l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

C'est odieux, pour toutes les filles qui ont eu des problèmes. Ce ne sont peu-être que des femmes... A la fin, ce sont les labos qui sont les grands vainqueurs.

Le parquet justifie le classement sans suite.

L'enquête ne permet pas d'établir avec certitude l'existence d'un lien de causalité entre la prise du contraceptif et les pathologies présentées par les plaignantes"

Des victimes qui vont devoir encore attendre

Une conclusion qui a provoqué de la colère et de l'incompréhension chez les plaignantes défendues par l'avocat bordelais Jean-Christophe Coubris, et notamment Marion Larat. Il a porté 84 plaintes devant la justice.

Je trouve les arguments fragiles et assez faibles

Mais l'avocat et ses plaignantes ne veulent pas en rester là. Marion Larat et 2 autres de ses clientes les plus représentatives vont déposer une plainte avec constitution de partie civile visant des laboratoires
et l'ANSM. Cette procédure vise à obtenir de manière quasi automatique la désignation d'un juge d'instruction pour poursuivre l'enquête.
Marion Larat est très en colère. 

J'attendais de cette enquête que les problèmes des pilules éclatent, il y a eu tellement de femmes non malades qui le sont devenues. A qui cela profite ? Pourquoi ça ne va pas plus vite ?

Marion Larat et les autres femmes victimes vont devoir encore attendre pour avoir des éléments de réponse

durée de la vidéo: 01 min 24
Pilule : le combat continue ©F3 Aquitaine
 

Pour revenir sur l'affaire : 

Pilule : l'avocat bordelais des victimes des pilules contraceptives demande la suspension de la vente 


Pilule: Marion Larat élue “Femme de l'année”





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société justice