CARTE. Résultats définitifs des législatives à Bordeaux et en Gironde : découvrez les scores des candidats dans votre circonscription

Quels sont les députés dans les douze circonscriptions de la Gironde ? Ce dimanche 7 juillet, les électeurs de Bordeaux, Libourne, Lesparre-Médoc, Langon ou encore Arcachon étaient appelés aux urnes pour choisir leur représentant à l'Assemblée nationale. Retrouvez dans cet article tous les résultats et les noms des nouveaux députés.

Ils étaient près d'1,2 million d'électeurs à être appelés aux urnes ce 7 juillet dans le département. Pour le premier tour de ces élections législatives anticipées, le Nouveau Front populaire et le Rassemblement national étaient au coude à coude dans le département, avec seulement 66 voix d'avance pour les premiers.

Dans six circonscriptions du département, le Rassemblement National est arrivé en tête. Dans cinq circonscriptions, plus urbaines et concentrées sur Bordeaux et sa métropole, c'est le Nouveau Front populaire qui devançait le parti de Marine Le Pen. Enfin, dans la première circonscription du nord de Bordeaux, c'est le ministre en charge des Comptes publics, Thomas Cazenave, qui a obtenu le plus de voix. 

Ce premier tour a été marqué par une forte participation, qui a entrainé le 30 juin au soir la formation de huit triangulaires dans le département. Mais de nombreux candidats Nouveau Front populaire ou de la majorité présidentielle se sont retirés, afin de contrer le Rassemblement national. Ce dimanche, seulement quatre circonscriptions ont vu trois candidats s'affronter.

► Retrouvez à partir de 20 heures le nom du député élu dans votre circonscription

Première circonscription : Thomas Cazenave, Ensemble, réélu

L'ancien ministre des comptes publics, Thomas Cazenave a remporté l'élection, ce dimanche 7 juillet avec 43,20% des suffrages. Il devance ainsi Céline Papin, la candidate du Nouveau front populaire, qui obtient 35,94% des voix et Bruno Paluteau (RN), qui arrive, en troisième position avec 20,86% des voix.

Dans cette circonscription qui englobe Bordeaux nord, Bruges et le Bouscat, le député sortant et ministre délégué aux comptes publics Thomas Cazenave était déjà arrivé en tête le 30 juin avec 38,3 % des suffrages. Derrière lui, la candidate du Nouveau Front populaire Céline Papin avait obtenu 34,2 %. C'est une triangulaire qui se jouait donc ce dimanche puisqu'avec un score de 21 %, le candidat du Rassemblement National Bruno Paluteau était également en ballottage. 

Deuxième circonscription : Nicolas Thierry, NFP, réélu

Ce dimanche, il n'y a pas eu beaucoup de place à la surprise. Dans la deuxième circonscription, c'est le candidat écologiste du Nouveau front Populaire, Nicolas Thierry qui a été réélu, avec 59,01% des suffrages. Il s'impose ainsi face à Véronique Juramy, la candidate du Rassemblement National qui obtient, de son côté, 40,99% des voix.

Dans le centre-ville de la capitale girondine, le député sortant Nicolas Thierry (EELV - NFP) avait raté de peu l'élection dès le premier tour. Avec 49,45 % des voix, il s'est donc retrouvé en ballottage très favorable contre la candidate de la majorité présidentielle Véronique Juramy. La candidate du RN avait, elle, échoué à se qualifier pour le second tour. 

Troisième circonscription : Loïc Prud'homme, NFP, réélu

Même scénario dans cette circonscription qui a réélu Loïc Prud'homme, le candidat du Nouveau Front Populaire. L'Insoumis totalise, ce dimanche 7 juillet, 53,84% des suffrages et devance ainsi Ariane Ary (Ensemble) qui récolte 26,33% des voix et Maryvonne Bastères, qui obtient 19,84% des suffrages.

Au premier tour, le député sortant Loïc Prud'homme (LFI - NFP) avait manqué de peu l'élection directe. Avec ses 48,83 % des suffrages, il était le grand favori de ce second tour. Face à lui, deux candidates : Ariane Ary qui représentait la majorité présidentielle, avait recueilli au premier tour 27,75 % des voix et Maryvonne Bastères, pour le Rassemblement national (19,56 %). 

Quatrième circonscription :Alain David, NFP, réélu

Le député sortant socialiste Alain David était engagé dans un duel contre la candidate du Rassemblement national Julie Rechagneux. Le représentant du Nouveau Front populaire était largement en tête le 30 juin avec 42,36 % des voix. Il est réélu avec 61,48% des voix dans la quatrième circonscription.

Cinquième circonscription : Pascale Got, NFP, élue

Grégoire de Fournas député sortant élu en 2022 sous les couleurs du Rassemblement national affrontait une figure locale, elle-même ancienne députée Pascale Got, qui porte les couleurs du Nouveau Front populaire.

L'élu RN, qui comptait une solide avance au soir du 30 juin, est finalement battu (49,37%). Pasale Got (NFP), élue pendant dix ans dans la circonscription a bénéficié du désistement de Stéphane Sence, candidat Horizons et gagne avec 50,63% des voix.

Sixième circonscription : Marie Recalde, NFP, élue

C'est une triangulaire qui s'est dessinée dans le secteur de Mérignac et du Taillan : le candidat arrivé en 3e position, Jimmy Bourlieux, représentant le Rassemblement national n'avait aucune raison de se désister. Il affrontait ce dimanche Marie Récalde, pour l'union de la gauche. Également dans la course, le candidat sortant Eric Poulliat, représentant de la majorité présidentielle

Le deuxième tour a finalement investi Marie Recalde à 39,78% contre 32,78% pour Eric Poulliat. Le candidat du Rassemblement national arrive en troisième position.

Septième circonscription : Sébastien Saint-Pasteur, NFP, élu

C'est une triangulaire encore qui se jouait dans cette circonscription. En tête au 1ᵉʳ tour : le candidat du NFP Sébastien Saint-Pasteur obtient 43,82% des voix. Il devance d'une dizaine de points, la députée sortante, pour la majorité présidentielle, Bérangère Couillard : 33,85% des voix. En troisième position, une lycéenne de 18 ans, Clémence Naveys-Dumas a recueilli 22,33 % des voix ce 7 juillet. 

Huitième circonscription : Sophie Panonacle, Ensemble, réélue

Elle était en position défavorable après sa deuxième place le 30 juin dernier, Sophie Panonacle est finalement réélue dans la huitième circonscription avec 56,41% des voix. Elle devance le candidat RN, Laurent Lamara. Il obtient pour l'instant 43,67% des suffrages. 

Neuvième circonscription : Sophie Mette, Renaissance, réélue

La députée sortante Sophie Mette (Majorité présidentielle) s'était fait devancer par son adversaire du RN, anciennement Reconquête, Francois-Xavier Marques au soir du premier tour.

Elle bénéficie du report d'une partie des voix de la candidate du Nouveau front populaire, Corinne Martinez, qui avait retiré sa candidature pour contrer le RN. Elle arrive en tête avec 56,99% des voix dans le sud Gironde. 

Dixième circonscription : Florent Boudié, Renaissance, réélu

Duel très serré dans la dixième circonscription de la Gironde. Le député sortant Florent Boudié était en ballotage défavorable après le premier tour, derrière la candidate du Rassemblement national Sandrine Chadourne. Il est finalement réélu avec 52,17% des suffrages, contre 47,83% pour son adversaire RN.

Pascal Bourgois (NFP) qui avait obtenu 24,29 % des voix au premier tour, s'était désisté.

Onzième circonscription :Edwige Diaz, RN, réélue

Edwige Diaz, députée sortante RN a été élue dès le premier tour avec 53 % des voix, face à l'ancienne députée Véronique Hammerer, (Renaissance).

Dixième circonscription : Mathilde Feld, NFP, élue

Le résultat s'est joué à quelque 400 voix. Mathilde Feld, candidate du Nouveau front populaire est élue dans l'Entre-deux-mers avec 50,41% des suffrages. Elle bat le candidat du Rassemblement national, Rémy Berthonneau, arrivé en tête le 30 juin avec 38,4 % des voix. La circonscription, anciennement tenue par Renaissance et le député Pascal Lavergne bascule donc à gauche.

► Suivez en direct les résultats des élections législatives 2024 en France sur franceinfo. Consultez les votes, les dépouillements de scrutin et le taux de participation.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité