Cet article date de plus de 4 ans

Circulation : ça bouchonne à Bordeaux

Depuis la fermeture du pont de Pierre, les embouteillages se multiplient à Bordeaux. Les automobilistes annoncent avoir doublé leur temps de transport. Et la situation ne semble pas près de s'améliorer.
Des ponts Chaban-Delmas et Saint-Jean saturés, des embouteillages monstres sur la rocade... depuis la fermeture du pont de Pierre, entrer à Bordeaux devient le parcours du combattant pour les automobilistes.

Cet été, la mairie a en effet mis en place une expérimentation : l'accès au pont de Pierre est désormais réservé aux piétons, vélos, véhicules de secours et tramways. Mais deux mois après sa mise en place, les automobilistes ont encore bien du mal à s'acclimater.


"C'est bien pour les piétons et les cyclistes, mais pour les automobilistes qui vont travailler sur Bordeaux, ce n'est pas possible", indiquait une conductrice. Pour nombre d'entre eux, le temps de transport a pratiquement doublé :

C'est vrai que ça rajoute pas mal de temps le matin pour aller travailler, c'est un peu la panique. [...] J'ai presque une demi-heure de plus.


Résultat, les voitures roulent au pas et sont pare-choc contre pare-choc. Mais il va falloir que les automobilistes s'arment de patience : l'expérimentation sur le pont de Pierre a été prolongée jusqu'à la fin de l'année.

► Revoir le reportage d'Olivier Prax et Jean-Michel Litvine :
durée de la vidéo: 01 min 25
Circulation : ça bouchonne à Bordeaux ©France 3 Aquitaine


► Suivez l'évolution du trafic en temps réels :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation économie transports trafic