Dossier : en Nouvelle-Aquitaine, le secteur du jeu vidéo en plein essor

150 entreprises, des formations de qualité, des salons attractifs. En Nouvelle-Aquitaine, le secteur du jeu-vidéo est très dynamique. Symbole de cet essor : l'arrivée du géant Ubisoft à Bordeaux, qui va recruter 50 personnes d'ici mars 2018. 

Des spectateurs attendent le démarrage d'une conférence d'Ubisoft à Los Angeles, le 12 juin 2017. Photo d'illustration
Des spectateurs attendent le démarrage d'une conférence d'Ubisoft à Los Angeles, le 12 juin 2017. Photo d'illustration © FREDERIC J. BROWN / AFP
La Nouvelle-Aquitaine est l'une des régions les plus dynamiques en matière de jeu vidéo, avec 150 entreprises dont la mondialement connue Asobo, mais aussi plusieurs écoles et des festivals.

"Les Français sont reconnus pour deux aspects. Il y a une culture graphique, [...] et de l'aspect technique. Nous formons d'excellents ingénieurs, notamment à Bordeaux. Et c'est expertise est reconnue et recherchée" explique Martial Bossard, co-fondateur d'Asobo, qui fête ses 15 ans.

Et c'est aussi Bordeaux, que le géant français Ubisoft, numéro 3 mondial, a choisi pour ouvrir un nouveau studio, dans le quartier des Bassins à flot, le 19 octobre avec la création de 50 emplois.

"Le but est de créer un studio généraliste. On ne va pas spécialiser sur l'artistique, le design ou l'ingénierie, mais travailler en co-développement avec l'ensemble des autres studios français sur leurs marques" détaille Julien Mayeux, directeur des opérations d'Ubisoft en France.

Président de Bordeaux Games, une association regroupant 35 sociétés, Fabrice Carré salue l'arrivée d'Ubisoft en ville, "une excellente nouvelle, qui montre l'attractivité de notre territoire, que ce soit la région ou la ville". Il se réjouit aussi d'une "autre bonne nouvelle", l'accompagnement de la région, qui "choisi de mettre en place une aide au jeu vidéo". 

durée de la vidéo: 03 min 43
En Nouvelle-Aquitaine, le secteur du jeu vidéo en plein essor ©France 3 Aquitaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeu vidéo culture région nouvelle-aquitaine économie économie numérique