Gironde : clap de fin pour la Médoquine

Etienne Daho lors de son concert à la Médoquine de Talence en 2010. / © MaxPPP
Etienne Daho lors de son concert à la Médoquine de Talence en 2010. / © MaxPPP

La célèbre salle de spectacle de Talence ferme ses portes. Etienne Daho ou encore David Bowie s'y sont produits. Un dernier concert aura lieu ce samedi soir. Une page se tourne juste avant son trentième anniversaire.

Par C.O


C'est un ensemble immobilier qui remplacera la Médoquine une fois que celle-ci aura été détruite. Inaugurée à la fin des années 80, elle accueillera une dernière représentation ce soir. Et ce sont les élèves de l'école municipale de musique et de danse qui se produiront.

Durant près de trente ans, la salle a accueilli bon nombre de concerts comme celui de Pete Doherty, Etienne Daho NTM, ou encore  David Bowie. Un concert mythique, en juin 1997, gravée dans la mémoire de tous les fans de la star britannique. Beaucoup d'associations avaient aussi bénéficié de cette salle.

Mais la Médoquine c'est aussi des meeting politiques. Bon nombre d'hommes ou femmes politiques d'envergure nationale y sont passés pour une réunion publique ou un meeting : Olivier Besancenot, Ségolène Royal ou plus récemment Emmanuel Macron. On se souvient d'ailleurs que la salle avait été vandalisée avant le meeting de Macron en mars 2017. "Macron, fallait pas l'inviter" avait été tagué sur l'un des murs.

 
 

Une réhabilitation jugée trop chère

La structure nécessitait une réelle réfection. Selon la mairie entre 5 et 10 millions d'euros auraient été nécessaires à la remise en état de la salle. Le choix a donc été fait de la détruire dès l'automne d'autant que la structure était déficitaire.

La Médoquine sera remplacée par 200 logements. Un projet auquel aurait été associée la population selon la mairie.  Selon nos confrères de France Bleu Gironde, l'argent des promoteurs devrait servir à financer un nouvel équipement culturel, plus modeste, à Talence.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus