Législatives 2022. Quel est le taux de participation en Gironde, Dordogne, Landes, Pyrénées-Atlantiques, et Lot-et-Garonne pour le premier tour à 17 h

A 17h, voici donc l'estimation de la participation : les électeurs se sont plus mobilisés qu'en 2017 sauf en Gironde mais les bureaux ferment plus tard et la météo est radieuse.

Situation contrastée dans la région. C'est la clef majeure de ce scrutin, la participation des électeurs ou leur désintérêt pour se rendre aux urnes.

D'un scrutin à l'autre, cette participation perd du terrain. 

Du taux de participation dépend le second tour. 

Les bureaux ferment à 18 h, sauf dans l'agglomération bordelaise, soit 19h soit 20h et 19 h à Pau.

A la mi-journée

En Gironde : 

L'estimation à 17 h donne un taux de participation à 35,67%. En chute libre par rapport à 2017, où 42,20 des inscrits s'étaient déplacés.

A 12 h,, le taux de participation s'établit à 14,82 %.
En chute libre par rapport au dernières élections législatives, premier tour de 2017.

Pour mémoire, il était de 19,27% en juin 2017, proche de lui de 2012 : 19,74 % au 1er tour des élections législatives en 2012, mais en forte baisse par rapport à 2007 : 25,61 % à la même heure.

A Bordeaux, le taux de participation à 12h était de 17,30%, c'est-à-dire moins qu'en 2017 : 19,73% à la même heure.

En Dordogne :

Dernière estimation à 17h, les électeurs ont choisi de se déplacer à hauteur de 48,58 %. Près de 4 points de plus qu'en 2017 à la même heure.

A la mi-journée, avec 25,19 % de taux de participation, les Périgourdins ont été plus civiques qu'en 2017 à la même heure. Le taux était alors de 22,65 %. C'était en forte baisse par rapport à 2012.

Dans les Landes : 

Deuxième donnée du jour, à 17h, le taux de participation atteint 48,07%. Là aussi, le taux de participation est à la hausse avec 45 % en 2017.

A 12h, les Landais ont plus voté avec 24,02 % qu'en 2017. Le taux de participation était de 23,03 % il y a cinq ans.

En Lot-et-Garonne :

A 17h, il s'établit à 45,06%. Mieux qu'en 2017, puisqu'il était de 41,96 % à la même heure. 

Ce dimanche à la mi-journée, 22,16 % des inscrits ont fait le déplacement. Sensiblement identique au précédent scrutin pour élire les députés. 

En 2017, dans le département, 22,68% des électeurs s'étaient déplacés.
Seul département de la région où il y avait eu un regain d'intérêt pour le scrutin par rapport à 2012 avec 19,68%.

Dans les Pyrénées-Atlantiques : 

A 17h, le taux atteint 50,42 %. Nettement plus qu'en 2017, 42,85 % des électeurs s'étaient alors déplacés aux urnes. 

Ce sont 21,59 % des électeurs qui ont exprimé leur choix à la mi-journée. C'est légèrement mieux qu'en 2017.

Il y a cinq ans, 20,62% des électeurs s'étaient mobilisés. En baisse par rapport à 2012 avec 22,16%

Le taux de participation à l'échelle de l'Aquitaine s'établit à 42,71 %. En 2017,  il était sensiblement le même à 42, 96%.

Participation nationale

►La participation à 17 h et 12h France
La participation est scrutée de près ce dimanche. Voici les chiffres de la participation pour la France : 39,42 % à 17 h, en baisse de 1,3 % par rapport à 2017.

A midi, il était de 18,43 %, c'est-à-dire plus faible qu'au précédent scrutin avec 19,24 % en 2017 à la mi-journée.


En 2012, le taux de participation était de  21, 06 à la même heure. Ce chiffre n'était que de 21,40% en 2002, contre 31,21% en 2007.

Le rôle du taux de participation

Pour qu’un candidat ait le droit de se présenter au second tour, il doit avoir obtenu au premier tour un nombre de voix au moins égal à 12,5% du nombre des électeurs inscrits dans la circonscription.

Pour être élu au premier tour, il faut avoir la majorité absolue des suffrages exprimés, donc plus de la moitié des votants. Mais il faut aussi un nombre de voix au moins égal au quart des électeurs inscrits.