Marche des fiertés à Bordeaux : près de 5000 personnes ont défilé contre les discriminations et les violences

Publié le Mis à jour le
Écrit par CB

En ce mois dédié à la lutte contre l'homophobie, la marche des fiertés, marche festive et revendicative, a rassemblé près de 4800 personnes ce dimanche 12 juin à Bordeaux. Tout en respectant la tradition festive de l'événement, la communauté LGBTQ+ dénonce les discriminations et les violences et réclame l'égalité des droits.

Les couleurs ont envahi les quais de Bordeaux ce dimanche. Dès 13h au parc des Angéliques, ils étaient des centaines à s'être rassemblés pour célébrer cette nouvelle édition de la marche des fiertés.

Le cortège s'est alors déplacé et renforcé tout au long de son parcours sur les quais, rive droite. Arrivée au Pont de Pierre, la foule est dense (4800 personnes selon la préfecture de Gironde) et avance au rythme des basses. Il fait chaud. 

Chacun joue son rôle d'un jour en marchant simplement, portant des pancartes ou arborant des t-shirts à slogans. Il y a aussi surtout des sourires et l'envie de faire la fête.

On a pu voir Blanche- Neige juchée sur un camion qui danse en cuissardes, des princesses vénitiennes barbues, souriantes derrière leurs éventails arc-en-ciel, ou encore de faux policiers torses-nus. Et partout, des drapeaux et des ballons-licornes multicolores.

Ce dimanche soir, un autre rendez-vous est prévu, par la suite, en fin d'après midi (17h) pour prolonger la fête en musique, sur la place des Quinconces, où un DJ est  organisé  jusqu'à 22 heures.

Agressions et dégradations

L'ambiance est festive, bruyante et colorée. Aujourd'hui est un jour de fête mais derrière les sourires, les slogans des cartons, chacun a en mémoire les trop nombreuses agressions homo ou transphobes qui ont jalonné cette année en France. Ou encore, dernièrement, les dégradations des affiches annonçant des événements du mois des fiertés en Gironde.

Jusqu'à ce dimanche, le matin même de la marche, certains ont pu constater le dernier gribouillage du passage piéton arc-en-ciel, le premier à avoir été installé, cours du Chapeau rouge, près du Grand Théâtre.

Le mois des fiertés à Bordeaux

Au-delà de ce temps fort qu'est la marche des fiertés ce dimanche 12 juin, de nombreux événements culturels sont également proposés tout au long du mois de juin : lectures théâtralisées jeunesse dans les bibliothèques, visites sur la culture LGBTQI dans les musées, pièce de théâtre, concert, répétitions publiques, etc. " Pour rendre visible et mettre à l'honneur les luttes et les fiertés LGBTQI+".    

 

Dans l'espace public, la Ville de Bordeaux continue à colorer ses quartiers. La Porte de Bourgogne sera illuminée aux couleurs LGBTQI+ du 11 au 13 juin. De nouveaux passages piétons arc-en-ciel ont été installés récemment, esplanade Saint-Louis (Bordeaux Maritime) et rue du Couvent (Chartrons Grand-Parc Jardin public). Avec un nouveau passage arc-en-ciel, mis en place d’ici la fin du mois à proximité de la place André-Meunier (Bordeaux Sud),", explique le service communication de la ville. 

La Ville de Bordeaux  qui rappelle aussi " toute sa fermeté face à tout acte de vandalisme sur ces éléments de visibilité". Car des dégradations interviennent régulièrement et, à chaque fois " la ville remet en état dans les meilleurs délais et dépose systématiquement plainte". Elle apporte aussi, suite à la dégradation récente de l’exposition "Pourquoi je marche" sur la façade de l’Immeuble Egalité, tout son soutien au Conseil départemental, au Girofard et à l’artiste, dont Bordeaux avait accueilli fièrement les œuvres sur ses quais l’an dernier.      

Le programme du   Mois des Fiertés à Bordeaux

La librairie bordelaise Mollat s'associe à cet événement en proposant une sélection de lectures.