Ouragan Irma : “Je ne sais pas comment notre maison a tenu”

Irma a ravagé près de 95% de l'île Saint Martin / © Rinsy XIENG / TWITTER / AFP
Irma a ravagé près de 95% de l'île Saint Martin / © Rinsy XIENG / TWITTER / AFP

L'ouragan a frappé de plein fouet l'île de Saint-Martin mercredi 6 septembre. En France, les proches des victimes commencent à avoir des nouvelles. 

Par Margaux Dubieilh

Le coup de téléphone qu'elle attendait tant est arrivé mercredi 6 septembre, au soir. Florianne était dans l'attente de nouvelles de sa mère, qui habite à Saint-Martin. Soulagement : sa maman est saine et sauve, comme sa petite soeur, sa tante et son cousin. 

L'ouragan Irma, le plus fort jamais enregistré dans l'Atlantique Nord, est arrivé hier sur l'île franco-néerlandaise. Avec des vents de plus de 300km/h, il a ravagé près de 95% de l'île, et fait 8 morts ainsi que 23 blessés, d'après le bilan provisoire. 

Nouvelle manquantes

Parmi tous les décombres, la maison encore en état de la mère de Florianne relève de l'exploit:

Je ne sais pas comment notre maison a tenu. Les autres autour ont eu leur toit arraché.

Sur le reste de l'île, la situation est dramatique : d'après les nouvelles qu'elle a reçues, la jeune journaliste évoque le toit d'un hôpital arraché et des scènes de pillages. Mais les informations arrivent au compte-goutte. 

Le réseau n'a été rétabli que dans certains quartiers de Marigot, la capitale de l'île, et dans quelques rares zones. "J'ai beaucoup d'amis qui n'ont pas de nouvelles de leurs proches. Moi-même, j'attend encore de savoir si mon oncle va bien."
 

Irma plus forte que Luis

Malgré toutes les mesures de prévention, la violence d'Irma a ravagé les habitations : "Ma mère a barricadé la maison comme elle pouvait, mais les fenêtres ont explosé à cause des débris des autres. J'ai aussi des amis qui se sont abrités tout la nuit dans leur salle de bain. "

Pourtant, la maman de Florianne avait déjà connu Luis en 1995, un cyclone de force 5, qui avait duré plus longtemps, et où les habitants de Saint-Martin avaient eu moins de temps pour anticiper son arrivée: 

Luis était plus long, et personne n'était préparé. Pour Irma, on avait été prévenu... mais je ne pense pas que tu puisses être préparé à ça

En effet, les vents de l'ouragan sont allés jusqu'à plus de 360km/h hier, et de nombreuses infrastructures n'étaient pas en mesure de faire face à ces rafales. 

Aider les secours

Maintenant, les habitants de Saint-Martin sont dans l'attente des secours. Ce jeudi 7 septembre, la France va mettre en place un pont aérien et des trajets maritimes depuis la Guadeloupe pour envoyer le nécessaire et ramener des blessés. 

Mais Florianne s'inquiète de l'arrivée de la tempête José, qui pourrait empêcher les secours de déblayer les routes et aider les populations les plus reculées. Elle aimerait prêter main-forte aux personnes déjà sur place:

Je vais essayer de partir en Guadeloupe, pour aider les secours et aller sur Saint-Martin voir ma famille.

Sur le même sujet

Série recherche 753 figurants en Gironde pour tournage en avril, mai et juin

Près de chez vous

Les + Lus